Contenu abonnés

Une souscription pour l’achat par Cluny d’un crucifix de Giovanni Pisano

1 1 commentaire

14/4/22 - Souscription - Paris, Musée de Cluny - C’est incontestablement un chef-d’œuvre absolu. Certes fragmentaire, puisque ce Christ en croix n’a plus ni jambes (à partir des genoux), ni bras, ni croix ! Mais la qualité exceptionnelle de ce qui subsiste est telle que ces manques contribuent presque à lui donner une force encore plus grande en concentrant les regards sur le perisonium, le torse et surtout la tête, admirable d’expression, du Christ mourant. Cette petite sculpture en ivoire est en cours d’acquisition par le Musée de Cluny auprès du marchand anglais Stuart Lochhead, pour un montant de 2 450 000 euros, dont les deux tiers ont déjà été réunis grâce à des fonds propres du musée, des mécènes et des fonds publics. L’association des amis du Musée de Cluny a donc décidé de lancer une souscription, qui durera deux mois, afin de réunir 100 000 € pour contribuer à cet achat.


1. Giovanni Pisano (vers 1428-avant 1319)
Christ en croix
Ivoire - 20,5 x 6,3 cm
En cours d’acquisition par le Musée de Cluny
Photo : Musée de Cluny
Voir l´image dans sa page
2. Giovanni Pisano (vers 1428-avant 1319)
Christ en croix
Ivoire - 20,5 x 6,3 cm
En cours d’acquisition par le Musée de Cluny
Photo : Musée de Cluny
Voir l´image dans sa page

L’auteur de ce crucifix est un des plus grands sculpteurs italiens, toutes époques confondues, puisqu’il s’agit de Giovanni Pisano, auteur notamment des chaires du dôme de Florence et de celui de Pise. Fils et élève de Nicola Pisano avec lequel il collabora à ses débuts, il n’a en revanche pas de rapport avec Andrea Pisano, son contemporain plus jeune.


3. Giovanni Pisano (vers 1428-avant 1319)
Christ en croix
Ivoire - 20,5 x 6,3 cm
En cours d’acquisition par le Musée de Cluny
Photo : Musée de Cluny
Voir l´image dans sa page
4. Giovanni Pisano (vers 1428-avant 1319)
Christ en croix
Ivoire - 20,5 x 6,3 cm
En cours d’acquisition par le Musée de Cluny
Photo : Musée…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.