Une peinture américaine entre à la National Gallery de Londres Contenu abonnés


JPEG - 87.4 ko
George Bellows (1882-1925)
Hommes sur les docks, 1912
Huile sur toile - 114,3 x 161,3 cm
Londres, National Gallery
Photo : The National Gallery

10/2/14 - Acquisition - Londres, National Gallery - Un musée peut-il vendre ses collections ? Aux États-Unis oui, et bien qu’il soit censé réinvestir l’argent récolté dans l’acquisition d’autres œuvres, cette pratique semble contradictoire avec la première mission d’une institution muséale : la conservation. En 2007, le Randolph College de Lynchburg (en Virginie), qui a réuni depuis 1907 une collection permanente d’œuvres d’art essentiellement américaines conservées au Maier Museum of Art, a décidé de céder quatre toiles, de George Bellows (1882-1925), Homme sur les docks, d’Edward Hicks (1780-1849), Un royaume pacifique, d’Ernest Hennings…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une aiguière du XVIe siècle pour le Metropolitan

Article suivant dans Brèves : Lancement de la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris