Une nature morte de Bazille pour le Musée Fabre Contenu abonnés


JPEG - 126.9 ko
Frédéric Bazille (1841-1870)
La Macreuse, 1864
Huile sur toile - 47,3 x 39 cm
Montpellier, Musée Fabre
Photo : Musée Fabre
Voir l'image dans sa page

14/5/12 - Acquisition - Montpellier, Musée Fabre - Le Musée Fabre vient d’acquérir La Macreuse de Frédéric Bazille, adjugée 242 500 dollars chez Sotheby’s le 3 mai dernier à New York. Mort à 28 ans, l’artiste montpelliérain n’a peint qu’une soixantaine de tableaux ; une bonne partie se trouve au Musée Fabre qui tente d’acheter systématiquement les meilleures œuvres du marché et conserve en tout une vingtaine de toiles et de dessins désormais.

La composition très sobre et la palette réduite de cette œuvre évoquent une autre nature morte : Le Grand-Duc de Manet, ami de l’artiste, qui lui aussi dispose le volatile sur une planche de bois…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Nantes : acquisition d’un Maxence et publication du catalogue des dessins et estampes XIXe

Article suivant dans Brèves : Guillaume Ambroise, futur directeur du Musée des Beaux-Arts de Quimper