Une marine de Fitz Henry Lane acquise par Princeton


JPEG - 79.2 ko
Fitz Henry Lane,
Bateau dans le brouillard, port de Gloucester, vers 1860
Huile sur toile - 61 x 99 cm
Princeton University Art Museum

12/10/15 - Acquisition - Princeton University Art Museum - Le sujet du tableau est moins le navire que ce brouillard qui l’enveloppe, percé par le cercle doré du soleil - levant, couchant ? Fitz Henry Lane (1804-1865) a peint vers 1860 cette vue depuis le port de Gloucester dont il est natif ; au loin on devine plus qu’on ne le voit le phare de l’île de Ten Pound, clairement visible dans d’autres de ses tableaux.

Cette peinture a été acquise par le musée de l’Université de Princeton auprès d’un collectionneur privé new-yorkais. Elle vient compléter une collection d’œuvres américaines déjà riche, qui comporte par exemple une aquarelle de Winslow Homer illustrant le même point de vue depuis le port (1880), une peinture de James Buttersworth’s et celle d’un autre luministe John Kensett.
Lane a peint toute sa vie des marines souvent sereines et silencieuses, offertes à la contemplation. Comme les autres peintres luministes, il travaille à traduire l’atmosphère et les effets de lumière, sans négliger les détails et la précision. Il reprend une composition similaire à celle-ci dans une autre toile peinte la même année ; la comparaison montre la spécificité de chacune bien qu’on retrouve les mêmes motifs : un navire nettement de profil et non légèrement de biais, une barque perpendiculaire et le rond lumineux du soleil à gauche dans une brume beaucoup plus blanche.


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, lundi 12 octobre 2015





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Musée de Grenoble achète un Morandi

Article suivant dans Brèves : Frieze Masters : une foire décevante pour l’art ancien