Une lampe de Gallé préemptée par Orsay


8/4/18 - Acquisition - Paris, Musée d’Orsay - Jeudi 5 avril, le Musée d’Orsay a pu préempter (pour 50 400 € frais inclus), dans la vente Daguerre à l’hôtel Drouot, une lampe « Perce-Neige », dont le pied en fer forgé et le cache-ampoule, à trois pétales prennent la forme de cette fleur. Cette œuvre faisait partie d’une chambre à coucher dite « aux Ombellifères » commandée à l’artiste par Henri Gaston de Bousquet de Florian. Ce magistrat à Lille, puis à Paris, avait découvert cet ensemble lors de l’exposition de l’École de Nancy en mars 1903 au Pavillon de Marsan. Gallé ayant déjà vendu certaines des pièces, il demanda à l’amateur de lui dire, à partir de son catalogue, de quels meubles il voulait que cette chambre soit composée. Bien que les œuvres aient été conçues comme des multiples, pour chaque commande le degré de finition était plus ou moins poussé, faisant de chaque objet une pièce différente.


JPEG - 113.2 ko
Émile Gallé (1846-1904)
Lampe perce-neige
Fer forgé, verre - H. 71,5 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Daguerre
Voir l'image dans sa page

Si le Musée d’Orsay conserve un grand nombre d’œuvres de Gallé, verres et meubles, il ne possédait jusqu’à ce jour aucune lampe de ce maître de l’art nouveau nancéien. Ce modèle perce-neige de Gallé est très rare (il semble qu’on n’en connaisse qu’un seul autre exemplaire), mais il ne s’agit pas d’un motif unique dans l’École de Nancy : Daum et Majorelle ont également créé une lampe « perce-neige » dont un exemplaire se trouve au Musée des Beaux-Arts de Nancy.


Didier Rykner, dimanche 8 avril 2018





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un dessin de François Gérard pour Caen

Article suivant dans Brèves : Max Hollein nommé directeur du Metropolitan Museum