Une horloge de Charles Clay pour un musée d’Utrecht


JPEG - 138.1 ko
1. Charles Clay
Jacopo Amigoni (vers 1685-1752)
John Michael Rysbrack (1694-1770)
George Frederick Haendel (1685-1759)
Horloge à sonnerie des
heures et à orgue
, 1737-1740
252 x 11 x 108 cm
Utrecht, Musum Speelklok
Photo : Sotheby’s

22/9/16 - Acquisition - Utrecht, Museum Speelklok - Un autre musée, le Museum Speelklok d’Utrecht consacré à la musique mécanique, a pu acquérir une œuvre lors de la vente Balkany qui s’est déroulée mardi à Paris (voir la brève du 21/9/16). Une spectaculaire horloge musicale conçue entre 1737 et 1740 par le célèbre horloger anglais Charles Clay a été adjugée en sa faveur 867 000 euros (frais inclus). Elle avait un temps appartenu à Gerret Braamcamp (1699-1771), marchand d’Amsterdam et collectionneur.
Le décor peint, dû à Jacopo Amigoni, représente Apollon sur le Mont Parnasse entouré des Muses et de Minerve, tandis que Pégase vole dans le ciel. De part et d’autre de la composition, deux obélisques dorés en bas-relief sont surmontés de deux divinités en haut-relief : Apollon portant sa lyre et Diane chasseresse. A leurs pieds se déploient les allégories des sept arts libéraux. Ces appliques en argents ont été exécutées d’après des modèles de John Michael Rysbrack, sculpteur et dessinateur flamand qui mena la plus grande partie de sa carrière à Londres. La coupole est portée aux angles par des atlantes en bronze doré, elle est dominée par la figure de Minerve allongée.
L’horloger, le peintre et le sculpteur collaborèrent à plusieurs reprises comme en témoigne par exemple la plaque d’une horloge inachevée conservée au Victoria and Albert Museum, sur laquelle on retrouve le thème d’Apollon.

La pièce acquise par le musée d’Utrecht est ornée sur chaque côté d’une composition en bronze doré ajouré et ciselé en bas relief se détachant sur un fond de soie rouge. Sur le panneau de gauche, Homère et Milton sont disposés de chaque côté d’un vase orné d’une lyre ; sur celui de droite se trouvent Virgile et Horace ; l’arrière enfin figure l’allégorie de la Musique entourés d’entrelacs, masques et fruits.


JPEG - 119.8 ko
2. Horloge de Charles Clay (détail)
Photo : Sotheby’s
JPEG - 167.6 ko
3. Horloge de Charles Clay (détail)
Photo : Sotheby’s

La musique, déclenchée par la sonnerie toutes les trois heures, est de Haendel qui composa ou adapta plusieurs morceaux pour les horloges de Charles Clay ; un aspect de sa production auquel une exposition1 a été consacrée dans la maison du musicien à Londres en 2013-2014.
Une horloge très similaire à celle-ci se trouve aujourd’hui dans la collection royale britannique.


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, jeudi 22 septembre 2016


Notes

1Handel and Charles Clay’s Musical Clocks," Londres, Handel House Museum, du 20 novembre 2013 au 23 février 2014.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Rennes et Vizille : succès des souscriptions

Article suivant dans Brèves : Don au Louvre d’un tableau de Josefa de Óbidos