Une exposition de tableaux et dessins néo-classiques chez Didier Aaron Contenu abonnés


29/09/03 - Exposition - Paris, marché de l’art - Sous le titre 1800, la galerie Didier Aaron présente jusqu’au 18 octobre 2003 une exposition de tableaux et dessins français néo-classiques. On peut y admirer quelques chefs-d’œuvre du portrait français néo-classiques dont celui de madame d’Arjuzon (ill. 1) par René-Théodore Berthon (1776-1859). Qu’une œuvre de cette qualité puisse être dû à un artiste aussi peu connu montre la richesse de la peinture française de cette époque. Cet élève de David a manifestement compris parfaitement les leçons de son maître. Le tableau, exposé au Salon de 1801 sous le titre Un portrait de femme provient directement de la famille du modèle. Parmi les autres œuvres, on notera un dessin de Géricault, Horatius Cocles défendant le pont Sublicius et une…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le budget du ministère de la Culture augmentera de 5,4% en 2004

Article suivant dans Brèves : Un tableau de Rubens, réputé disparu pendant la guerre, réapparaît en Russie