Une expertise demandée dans l’affaire du Jubé de Chartres Contenu abonnés


JPEG - 68 ko
France, vers 1230-1240
Fragment du jubé de la cathédrale de Chartres
Partie supérieure de la rosace centrale
Pierre calcaire - 163 x 62 x 7 cm
Paris, Galerie Brimo de La Roussilhe
Photo : Galerie Brimo de La Roussilhe
Voir l'image dans sa page

28/10/10 – Patrimoine – Jubé de Chartres – C’est une décision surprenante qu’a prise aujourd’hui le Tribunal de Grande Instance de Paris dans l’affaire du fragment du jubé de Chartres revendiqué par l’Etat auprès de la galerie Brimo de La Roussilhe.

Alors que l’on s’attendait à une décision donnant raison à l’une ou l’autre des parties, le tribunal a prononcé la réouverture des débats et demandé qu’une expertise soit conduite afin de déterminer s’il est possible que « le fragment litigieux soit celui correspondant au bas relief formant…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Les collections du Wedgwood Museum menacées d’être entièrement vendues

Article suivant dans Brèves : Un tableau de Degas volé aux musées français retrouvé dans une vente Sotheby’s New York