Une esquisse de Georges Clairin acquise par Tours


28/11/17 - Acquisition - Tours, Musée des Beaux-Arts - Georges Clairin ne fut pas seulement un peintre mondain, auteur de portraits de membres de la haute société. Il fut aussi un grand décorateur particulièrement actif dans le domaine des salles de spectacles. Il participa ainsi au décor de l’Opéra de Paris où il peignit le foyer en 1874, et réalisa également celui du théâtre de Cherbourg en 1882. À Tours, après l’incendie du théâtre en 1883 qui ne laissa debout que les murs, Clairin fut chargé de peindre tout le décor du bâtiment après sa reconstruction.


JPEG - 369.4 ko
1. Georges Clairin (1843-1919)
Esquisse pour le décor de l’escalier du théâtre de Tours, vers 1888-1889
Huile sur papier marouflé sur toile - 70 x 116 cm
Tours, Musée des Beaux-Arts
Photo : SVV Jakobowicz
Voir l'image dans sa page
JPEG - 227.3 ko
2. Georges Clairin (1843-1919)
Décor de l’escalier du théâtre de Tours, 1889
Huile sur toiles marouflées sur le mur - 70 x 116 cm
Tours, théâtre
Photo : Inventaire général
Voir l'image dans sa page

C’est une esquisse préparatoire (ill. 1) aux trois compositions de la peinture murale de l’escalier d’honneur du théâtre (ill. 2) que le Musée des Beaux-Arts de Tours a pu acquérir dimanche 26 octobre aux enchères qui avaient lieu au château de Vaux-le-Vicomte (SVV Jakobowicz, pour la somme de 8 000 € sans les frais). Cette maquette, qui présente les scènes dans leur architecture, montre de gauche à droite Scène de théâtre au Moyen Âge, Le Cardinal du Bellay présentant François Rabelais à François Ier et Les Gloires de la Touraine (parmi lesquelles Alfred de Vigny et Avisseau). Lors de la réalisation définitive, le peintre ajouta notamment aux célébrités tourangelle la figure de Balzac.


JPEG - 319.1 ko
3. Georges Clairin (1843-1919)
Esquisse pour le plafond de l’escalier
du théâtre de Tours
, vers 1888-1889
Tours, Musée des Beaux-Arts
Photo : Musée des Beaux-Arts de Tours
Voir l'image dans sa page
JPEG - 211 ko
4. Georges Clairin (1843-1919)
Sarah Bernhardt dans son jardin de Belle-Ile
Huile sur toile - 80 x 125 cm
Tours, Musée des Beaux-Arts
Photo : Musée des Beaux-Arts de Tours
Voir l'image dans sa page

Cette acquisition n’a été possible que grâce aux Amis du du Musée des Beaux-Arts de Tours qui ont pu la financer, aidés par une souscription qui a été menée en quelques jours. Cette peinture viendra rejoindre dans les collections une autre esquisse de Clairin (ill. 3) préparatoire au plafond de l’escalier, ainsi qu’un grand tableau représentant Sarah Bernhardt (ill. 4) qui fut l’un des modèles préférés de cet artiste.


Didier Rykner, mardi 28 novembre 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Douze préemptions d’œuvres de Camille Claudel

Article suivant dans Brèves : Une vente chez Christie’s au bénéfice de Saint-Germain-des-Prés