Une broche de l’impératrice Eugénie pour le Louvre Contenu abonnés


JPEG - 84 ko
François Kramer
Broche d’épaule de
l’impératrice Eugénie, 1853
Perles, diamants, or - 10 x 5 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Louvre / Harry Bréjat

27/03/15 - Acquisition - Paris, Musée du Louvre - Depuis la vente fameuse et catastrophique de 1887, provoquée par l’adoption d’une loi d’aliénation (voir l’article), qui entraina la dispersion des diamants, pierreries et joyaux de la Couronne, le Louvre tente de récupérer un par un ces trésors dispersés dans la nature, dont la valeur patrimoniale fut sacrifiée à la valeur marchande.
Ainsi, en 2008, le grand nœud de corsage d’Eugénie réalisé par François Kramer, joaillier de l’impératrice, avait été acquis par le musée parisien (voir la brève du 23/4/08) ; cette pièce qui faisait partie d’une ceinture, fut présentée à l’Exposition…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un carnet d’Hubert Robert préempté par le Louvre

Article suivant dans Brèves : Un célèbre tableau d’Emanuel Leutze pour le Minnesota