Une Bacchanale de Caresme pour Cognacq-Jay Contenu abonnés


JPEG - 159.4 ko
Jacques-Philippe Caresme (1734-1796)
Bacchanale au centaure
Plume et encre brune, lavis de brun et de gris
rehauts de blanc - 36,5 x 29,5 cm
Paris, musée Cognacq-Jay
Photo : Musée Cognacq-Jay

30/5/16 - Acquisition - Paris, Musée Cognacq-Jay - Élève de Charles-Antoine Coypel, le peintre Jacques-Philippe Caresme fut agréé à l’Académie royale en 1766, mais en fut finalement exclu en 1778 faute d’avoir réalisé son morceau de réception. Plus que par sa peinture d’ailleurs, l’artiste est connu par ses dessins représentant en général des scènes mythologiques à connotation érotique, souvent traduites en estampes par des graveurs spécialisés tels que Demarteau.

Le Musée Cognacq-Jay a récemment acquis, auprès de la galerie Chaptal à Paris, une feuille de Caresme représentant une Bacchanale…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Disparition d’Élie-Charles Flamand

Article suivant dans Brèves : Le Los Angeles County Museum of Art acquiert une esquisse de Sagrestani