Une allégorie de La Foi de Giorgio Vasari acquise par l’État italien


JPEG - 119 ko
Giorgio Vasari (1511-1574)
La Foi, 1542
Huile sur panneau - 76,2 x 171 cm
Acquis par l’État italien (affectation non encore décidée)
Photo : D. R.

3/12/14 - Acquisition - Italie, Ministero dei beni e delle attività culturali e del turismo - En 1541-1542, Giorgio Vasari effectua un séjour vénitien qui joua un rôle non négligeable pour la diffusion du maniérisme toscan dans la cité des Doges, au même titre que la présence de Francesco Salviati à Venise en 1539-1540. La principale entreprise vénitienne de Vasari consista en un plafond compartimenté pour une salle du Palazzo Corner Spinelli, donnant sur le Grand Canal, où demeurait alors Giovanni Cornaro1. Le peintre adopta pour ce décor une vue en contreplongée (da sotto in su), donnant l’illusion que les figures surplombent réellement le plafond. Usuel en Italie centrale, ce type de composition se révélait par contre novateur à Venise, et fit d’ailleurs des émules - notamment Tintoret, tous comme les personnages allégoriques solidement bâtis, d’intonation michélangelesque.

Les neufs éléments du plafond peint sur le thème des vertus au printemps 1542 furent malheureusement dispersés par la suite. Évoqué par Vasari dans son autobiographie des Vite, l’ensemble a fait l’objet d’une première identification par Wolfgand Kallab dans ses Vasariestudien en 1908, avant que Juergen Schultz en propose une reconstitution dans son fondamental article « Vasari in Venice » paru dans The Burlington Magazine en 1961. Deux de ces panneaux furent présentés au public en 1981 dans la mémorable exposition du Palais des Doges, Da Tiziano a El Greco Per la storia del manierismo a Venezia 1540-15902. Depuis, à l’exception d’un panneau d’angle toujours disparu, tous les éléments ont pu être localisés. L’Espérance figure dans la collection Weidenfeld à Londres. La Justice, La Patience, et deux panneaux avec Putto portant un cartouche3 ont rejoint en 1987 les Gallerie dell’Accademia de Venise. En 2002, l’Accademia acquit un autre panneau figurant un putto, et reçut en dépôt de la Soprintendente per il PSAD per le province di Milano, Bergamo, Como, Lecco, Lodi, Pavia, Sondrio e Varese, le panneau central de La Charité4.

Un dernier panneau latéral, La Foi, a été acheté en 2013 par le MIBACT (ill.). Non vendue par Christie’s à Londres en 2002, et après de longues négociations avec ses derniers propriétaires privés, l’œuvre a été acquise pour la somme de 413 000 euros grâce à une participation de l’État, d’entreprises et d’associations de valorisation du patrimoine vénitien5. Incarnant une des trois vertus théologales (avec l’Espérance et la Charité), la Foi est dépeinte par Vasari sous la forme d’une femme tenant la croix, son attribut traditionnel ; de sa main gauche, elle baptise un enfant priant, iconographie inhabituelle peut-être liée aux premiers feux de la Contre-Réforme.

Exposée quelques mois au Palazzo Grimani à Venise, La Foi fait l’objet depuis mars 2014 d’une restauration. Se pose la question de la future présentation de l’œuvre : alors que les panneaux de l’Accademia ne sont pas exposés dans ce musée qui n’en finit pas d’être en travaux, une reconstitution du plafond Corner-Spinelli avec les sept panneaux désormais présents à Venise pourrait être effectuée au Palazzo Grimani. Ce bel édifice, superbement restauré mais au devenir encore hésitant, conserve d’importants décors de Federico Zuccari, Giovanni da Udine ou encore Francesco Salviati, témoignant du goût pour la maniera d’Italie centrale dans la Venise du milieu du milieu du XVIe siècle. Il servirait donc d’écrin splendide et pertinent aux peintures de Vasari.


Benjamin Couilleaux, mercredi 3 décembre 2014


Notes

1On trouvera ici une reconstitution de ce plafond.

2Cat. 8 et 9.

3Ces quatre peintures, documentées dans la collection Giovanelli à Venise en 1908, se trouvaient dans la collection Di Capua à Rome en 1981.

4Conservée jusqu’alors dans le Museo di Storia Patria de Gallarate, La Charité appartenait aux collections de la Pinacoteca di Brera.

5À savoir : Fondazione Venetian Heritage, Fondazione di Venezia, Comune di Venezia – Vela S.p.A., The Venice in Peril Fund, MSC crociere, SAVE S.p.A, Consorzio Venezia Nuova, Fondazione Veneto Banca.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux Christ en ivoire donnés au Louvre

Article suivant dans Brèves : Préemption d’un tableau de Jean Tassel par le Musée Fabre