Un Vouet prêté et un Le Nain déposé à Rennes


JPEG - 63.8 ko
1. Simon Vouet (1590-1649)
La Prudence amène la Paix
et l’Abondance
, vers 1645
Huile sur toile - 237 x 175 cm
Paris, Musée du Louvre
en prêt au Musée des Beaux-Arts de Rennes
Photo : RMN-GP/F. Raux
Voir l'image dans sa page

28/2/17 - Prêt et dépôt - Rennes, Musée des Beaux-Arts - Grâce à une intelligente politique de demande de dépôts, le Musée des Beaux-Arts de Rennes vient de s’enrichir temporairement d’un Simon Vouet, et sans doute définitivement d’un tableau de Le Nain.

Le premier est une toile que le Louvre a rarement montrée, faute de place. Guillaume Kazerouni se rappelait l’avoir vu exposée dans les salles Verlet des objets d’art, avant les travaux qui ont métamorphosé ce département. Elle a par ailleurs été récemment présentée dans l’exposition « L’Art de la Paix » organisée par le Petit Palais à Paris. Il s’agit d’un tableau allégorique : La Prudence amène la Paix et l’Abondance, probablement peint pour les appartements d’Anne d’Autriche au Palais-Royal, vers 1645. Curieusement, il ne fut ni montré dans la grande rétrospective Vouet au Grand Palais, ni même reproduit au catalogue. Si l’atelier a sans doute participé un peu à son élaboration comme nous l’a dit Guillaume Kazerouni, cela reste une peinture d’une qualité remarquable, qui permettra au musée breton de montrer Vouet dont il ne possède encore aucune peinture. Le Louvre le prête1 à Rennes pour trois ans renouvelables. Il viendra y remplacer le grand retable du même artiste que le Musée des Beaux-Arts de Nantes lui avait prêté et qu’il récupère pour sa réouverture prochaine.


JPEG - 498.5 ko
2. Mathieu Le Nain (1607-1677)
Le Christ chez Marthe et Marie (avant restauration)
Huile sur toile
Saint-Didier, église
Photo : D. R.
Voir l'image dans sa page
JPEG - 1.6 Mo
3. Mathieu Le Nain (1607-1677)
Le Christ chez Marthe et Marie (après restauration)
Huile sur toile
Rennes, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBA de Rennes
Voir l'image dans sa page

Si Rennes n’avait pas de Vouet, il avait en revanche un tableau des Le Nain. Ou plutôt un tableau, La Vierge au verre de vin, appartenant à ce qu’il est convenu de regrouper sous le nom de Mathieu Le Nain. Il s’enrichit désormais d’une seconde peinture de cet artiste, une redécouverte récente due à l’œil exercé de Jean-Christophe Baudequin. Celui-ci l’a reconnu, alors qu’il lisait l’ouvrage de Maud Hamoury, La peinture religieuse en Bretagne2, grâce à une image de l’inventaire des tableaux religieux conservés dans la région publié sur CD-Rom. Ce Christ chez Marthe et Marie qui se trouvait dans l’église de Saint-Didier, était catalogué comme sujet anonyme par un peintre de la première moitié du XVIIIe siècle. Il faut dire que son état n’était pas bon car elle avait subi une grave attaque de moisissures (ill. 2). C’est la tête de Marthe qui permit à l’historien de l’art de reconnaître Le Nain.
L’œuvre étant en péril dans l’atmosphère humide de cette église fermée au public, le Musée des Beaux-Arts de Rennes proposa de la mettre à l’abri. Nous l’avions vue à cette époque, et elle était effectivement très peu lisible. La restauration a été effectuée grâce à la DRAC et à la participation du Louvre-Lens qui la montrera dans la rétrospective Le Nain à venir très bientôt.
La restauration3 a rendu à ce tableau toutes ses qualités, mais elle a également démontré qu’il n’était plus possible de le remettre dans l’église d’où il venait en raison de sa trop grande fragilité. Il sera donc désormais déposé au Musée des Beaux-Arts de Rennes, tandis qu’une reproduction viendra prendre sa place dans le retable ancien où il avait été inséré au XIXe siècle.


Didier Rykner, mardi 28 février 2017


Notes

1Il ne s’agit pas d’un dépôt, mais d’un prêt.

22010, Presses Universitaires de Rennes.

3Le tableau a été restauré à Rennes par Justyna Szpila Verdavaine, les travaux étant suivis Céile Oulhen, Nicolas Milovanovic et Guillaume Kazerouni.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Nomination de Laurence des Cars à la tête du Musée d’Orsay

Article suivant dans Brèves : Thomas Campbell démissionne de son poste de directeur du Metropolitan Museum