Un vase de Gallé à l’origine d’une controverse avec l’Ermitage Contenu abonnés


JPEG - 57.4 ko
Emile Gallé (1846-1904)
Urne aux orchidées(Phalaenopsis), détail
Etat après la fêlure apparue le 22 juillet 2009
Cristal à double couche
Saint-Pétersbourg, Musée de l’Ermitage
Photo : Musée départemental Georges de La Tour
Voir l'image dans sa page

13/8/09 – Accident – Vic-sur-Seille, Musée départemental Georges de La Tour L’Urne aux orchidées (Phalaenopsis) d’Emile Gallé, faisant partie d’une paire offerte par la Ville de Paris à la tsarine Alexandra Fjodorowna en 1896 et appartenant au Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, est à l’origine d’une vive controverse. Actuellement présenté au Musée départemental de Vic-sur-Seille dans la rétrospective consacrée à cet artiste (voir article), ce vase a en effet subi une fêlure dans la vitrine où il était exposé (ill.). Cet accident…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Exposition de gravures et dessins néoclassiques autour d’une donation à Lyon

Article suivant dans Brèves : La curieuse exposition Henri Gaudier-Brzeska du Musée national d’Art moderne