Un tableau de Zurbarán, jamais vu depuis 70 ans, exposé au Museo de Bellas Artes de Bilbao Contenu abonnés


JPEG - 57.4 ko

11/10/04 – Exposition - Bilbao - Museo de Bellas Artes - Le musée de Bilbao expose jusqu’au 14 novembre une peinture de Zurbarán, conservée dans une collection particulière espagnole1, qui n’avait plus été vue depuis plus de soixante-dix ans. Il s’agit d’une des six versions de l’Agnus dei, qui représente un agneau mort, les pattes liées2. Datée de 1632, elle est l’une des plus précoces sur ce thème (une autre version, conservée dans une collection particulière madrilène, est datée de 16313). On retrouve, presque littéralement, cet agneau dans la grande Adoration des bergers de 1638 du musée de Grenoble. Selon les versions, l’animal est représenté avec ou sans cornes, avec ou sans auréole.
Le symbolisme est évident : il s’agit, à travers cette représentation de l’agneau du sacrifice,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Desportes et un meuble de Biennais classés trésors nationaux

Article suivant dans Brèves : Une exposition de paysages néo-classiques dans une galerie parisienne