Un tableau de la cathédrale de Tours revendiqué par le sacristain Contenu abonnés


JPEG - 120 ko
Flandres, début du XVIIe siècle (?)
La Conversion de saint Paul
Huile sur toile - 190 x 400 cm (environ)
Tours, cathédrale
Photo : Didier Rykner

27/4/12 - Patrimoine - Tours, cathédrale Saint-Martin - L’histoire est extravagante1 : en 2006, le sacristain de la cathédrale de Tours, à la demande de l’architecte en chef des monuments historiques, procédait à un rangement d’une pièce de l’étage de la tour sud, en prévision de la restauration de la façade, et notamment de ses vitraux.
Un certain nombre de meubles était entreposés là, dans un espace qui servait depuis longtemps de lieu de stockage. C’est alors qu’il y trouva une toile d’environ 4 mètres de large. Celle-ci, couverte de chancis, était à peu près illisible.

Le conservateur du patrimoine en charge de l’édifice fit faire…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un Carlo Francesco Nuvolone et un Christoffer Wilhelm Eckersberg pour le Metropolitan

Article suivant dans Brèves : Deux vitraux préemptés par le Musée de L’Œuvre Notre-Dame de Strasbourg