Un tableau de Biard offert au Dallas Museum of Art Contenu abonnés


JPEG - 194.4 ko
François-Auguste Biard (1798-1882)
Le mal de mer, au bal, à bord d’une corvette anglaise, 1857
Huile sur toile - 87,8 x 131,4 cm
Dallas, Museum of Art
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

11/3/13 - Acquisition - Dallas, Museum of Art - Charles Baudelaire n’aimait pas François-Auguste Biard qu’il exécuta en quelques lignes dans sa recension du Salon de 1846. Nouvelle preuve que le grand poète n’était qu’un médiocre critique. Car Biard fut un artiste aux multiples talents, un peintre voyageur qui, dans certains de ses tableaux, comme la Vue de l’océan Glacial, pêche au morse par des Groënlandais du Musée-château de Dieppe ou Magdalena Bay, vue prise de la presqu’île des Tombeaux, au nord du Spitzberg, touche au sublime au sens poétique du terme. Il n’a guère d’équivalent en…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une peinture de Gustave Doré pour le Monastère de Brou

Article suivant dans Brèves : Librairie du Louvre : la RmnGP veut rassurer les éditeurs