Un projet ambitieux pour le Musée de l’Assistance Publique


JPEG - 153.6 ko
1. Hôtel de Miramion
Siège actuel du Musée de l’AP-HP
Photo : Didier Rykner

27/6/11 – Musée – Paris, Musée de l’Assistance Publique – Alors que son sort paraissait fortement compromis (voir nos articles), le Musée de l’Assistance Publique (ill. 1) va probablement renaître. Une nouvelle équipe a en effet été nommée à la direction de l’AP-HP qui semble avoir, contrairement à la précédente, compris l’intérêt pour cette institution de ne pas renier son passé.

Nous avons pu parler longuement avec Stéphane Fériaut, directeur du développement et notamment en charge des aspects art et culture. Celui-ci dépend de la nouvelle directrice générale Mireille Faugère et de Hubert Joseph-Antoine, directeur du service au patient et de la communication. On ne peut imaginer discours plus différent de celui qui prévalait il y a encore peu : « Le musée constitue nos racines. Il explique d’où on vient. Il est évident qu’il faut le replacer au cœur d’un vrai projet culturel. Ce n’est pas qu’une histoire de coût, c’est une question de sens. »

JPEG - 171.4 ko
2. Arthur-Stanislas Diet (1827-1890)
Paris, Hôtel-Dieu
Photo : Didier Rykner

Stéphane Fériaut nous a par ailleurs confirmé les informations qui nous avaient été données par les Amis du Musée de l’AP-HP : le musée rouvrira quelques jours par semaine à partir de septembre, les modalités exactes de cette réouverture seront communiquées à l’occasion des journées du patrimoine. Mais il ne s’agit là que d’une décision symbolique qui sera suivie à court terme de son déménagement, dans de nouveaux locaux, au sein de l’Hôtel-Dieu sur l’Île de la Cité (ill. 2). Les conditions sont actuellement en cours d’étude mais la volonté de l’AP-HP est de mener ce projet rapidement, au plus tard pour 2015 et si possible même avant, en 2013 ou 2014. Le Musée de l’AP-HP devrait, c’est en tout cas le souhait de Stéphane Fériaut, disposer de davantage de place afin de pouvoir exposer plus d’œuvres qu’aujourd’hui. L’Hôtel-Dieu devrait conserver certains services hospitaliers (notamment les urgences) et abriter, outre le musée, le siège de l’AP-HP, les archives, les médiathèques, les associations culturelles... Le sort de l’Hôtel de Miramion, siège actuel du musée, n’est pas encore fixé.
Stéphane Fériaut, qui a visité les réserves du musée qui se trouvent au Kremlin-Bicêtre, a déploré que tous ces objets ne soient pas visibles. On le voit, l’Assistance Publique bouge, et dans le bon sens. Espérons seulement qu’elle ira jusqu’au bout.


Didier Rykner, vendredi 24 juin 2011





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Nominations récentes aux musées de Rouen et de Marseille

Article suivant dans Brèves : Le Musée de Montmartre est sauvé