Publicité Annonce Evreux Renaissance Juillet 2017

Un portrait volé de Marcellin Desboutin retrouve son musée


JPEG - 560.1 ko
Marcellin Desboutin (1823-1902)
Portrait de Louis-Victorine Ackermann, 1886
Huile sur toile - 41 x 33 cm
Moulins, Musée Anne de Beaujeu
Photo : Jean-Pierre Cordier/Dt de l’Allier
Voir l'image dans sa page

1/9/17 - Restitution - Moulins, Musée Anne de Beaujeu La Tribune de l’Art propose aux historiens de l’art et aux musées qui préparent des travaux universitaires ou des expositions de publier gratuitement des « annonces de chercheurs », leur permettant de trouver éventuellement des informations ou des œuvres concernant leur sujet. C’est ainsi que le Musée Anne de Beaujeu de Moulins avait passé une annonce pour l’exposition Marcellin Desboutin qu’il prépare pour l’automne prochain (à partir d’octobre 2018). Cette annonce avait également été publiée dans La Gazette de l’Hôtel Drouot, et c’est dans ce dernier support qu’une personne a vu l’annonce et a prévenu un de ses amis qui possédait un tableau de Desboutin.

Ce dernier a contacté le musée pour lui proposer de prêter l’œuvre et a eu la désagréable surprise de se voir répondre que l’œuvre appartenait à ce musée, qui l’avait acquise en 1981, mais elle lui avait été volée le 8 octobre 1989. Le voleur avait laissé le cadre et emporté la toile montée sur son châssis1.
Le collectionneur, de toute bonne foi et à qui rien ne peut être reproché, avait acquis le tableau dans les années 1990 chez un antiquaire qui a depuis longtemps fermé boutique. Il est donc peu probable que l’on puisse retrouver le voleur initial. La loi est dure, mais c’est la loi : en vertu de l’inaliénabilité des collections publiques, le musée à pu revendiquer le tableau qui lui a ainsi été rendu et qui sera présenté aux visiteurs pendant les journées du patrimoine les 16 et 17 septembre prochains, avant de partir en restauration.

L’œuvre est un portrait de Louise Ackermann, peint en 1886. Le modèle, qui devait disparaître quatre ans plus tard, semble particulièrement mélancolique.
Essentiellement portraitiste, Marcellin Desboutin fut peintre et graveur. Il gravita dans l’orbite des Impressionnistes, participant même à leur deuxième exposition. Il fut ami notamment de Degas et de Manet dont il fit les portraits. L’artiste demeure malgré tout mal connu et l’on attend avec impatience l’exposition du Musée de Moulins qui permettra de le remettre en lumière.


Didier Rykner, vendredi 1er septembre 2017


Notes

1Elle n’avait pas été découpée comme on a pu le lire.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Versailles : le « lit de Louis XVI » se passera de ses parties sculptées !

Article suivant dans Brèves : La collection Cligman à Fontevraud