Un portrait de Cross par Luce entre au musée de Mantes-la-Jolie Contenu abonnés


JPEG - 198.8 ko
Maximilien Luce (1858-1941)
Portrait d’Henri-Edmond Cross, 1908-1909
Huile sur papier marouflé sur carton - 20,5 x 18,5 cm
Mantes-la-Jolie, Musée de l’Hôtel-Dieu
Photo : Musée de l’Hôtel-Dieu

19/5/16 - Acquisition - Mantes-la-Jolie, Musée de l’Hôtel-Dieu - Témoin d’une amitié post-impressionniste, le portrait d’Henri-Edmond Cross par Maximilien Luce a récemment été acheté à la galerie Jane Roberts par le Musée de l’Hôtel-Dieu à Mantes-la-Jolie. Le tableau avait été prêté par la galerie au musée pour une exposition en 2015 et figure dans le catalogue de celle-ci.

C’est en 1917 que Maximilien Luce s’installa à Rolleboise, près de Mantes-la-Jolie. Le Musée conserve aujourd’hui plus de trois-cents œuvres de l’artiste, une collection constituée à partir de son fonds d’atelier donné à…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Reinier Nooms Zeeman à Amsterdam

Article suivant dans Brèves : Le V&A acquiert une vue de Florence du XVe siècle