Un paysage tardif de John Everett Millais acquis par la Tate Britain Contenu abonnés


JPEG - 75.7 ko
John Everett Millais (1829-1896)
Dew-Drenched Furze, 1890
Huile sur toile - 170,2 x 121,9 cm
Londres, Tate Britain
Photo : Tate Britain
Voir l'image dans sa page

11/3/09 – Acquisition – Londres, Tate Britain – Exposé lors de la récente exposition Millais, un paysage de cet artiste vient d’être offert à la Tate Gallery par son arrière-petit-fils. Le tableau avait été racheté par la famille du peintre il y a quelques années.
Dans l’article qu’il consacrait à cette rétrospective, Stéphane Guégan écrivait, à propos des paysages tardifs : « ces tableaux, avouons-le, ne produisent que la désagréable et triste impression du vide qu’ils cherchent à conjurer ». Sans être aussi sévère, avouons que ce type de tableaux laisse une impression mitigée. On s’éloigne ici du préraphaélisme au profit…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisitions récentes du musée de l’Académie de San Fernando à Madrid

Article suivant dans Brèves : Un Portrait de Benoît XIV par Subleyras entre au Met