Un pastel de Jean-Baptiste Perronneau préempté par le Musée des Beaux-Arts d’Orléans Contenu abonnés


JPEG - 109.3 ko
Jean-Baptiste Perronneau (1715-1783)
Portrait d’Aignant Thomas Desfriches, 1751
Pastel - 60 x 50 cm
Préempté par le Musée des Beaux-Arts d’Orléans
Photo : SVV Eve

8/6/16 - Acquisition - Orléans, Musée des Beaux-Arts - Une fois de plus depuis l’arrivée à sa tête de sa nouvelle directrice Olivia Voisin, le Musée des Beaux-Arts d’Orléans se distingue en réussissant à préempter aujourd’hui à l’hôtel Drouot (SVV Eve), le magnifique portrait au pastel d’Aignant Thomas Desfriches par Jean-Baptiste Perronneau. L’œuvre, estimée 120 à 150 000 € a finalement été adjugée 330 000 €.

Ce portrait était, il faut le dire, tout destiné au Musée d’Orléans. Thomas Desfriches est en effet un Orléanais célèbre1, négociant en gros mais aussi véritable amateur d’art, dessinateur d’ailleurs à ses moments…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Dumont le Romain pour le Musée des Beaux-Arts de Rennes

Article suivant dans Brèves : Mise en ligne de l’excellente base des Salons