Un nouveau livre sur Caravage Contenu abonnés


L’ouvrage de Francesca Cappelletti, Caravaggio. Un ritratto somigliante vient d’être publié chez Electa. Avec plus de 150 photographies couleurs (parfois un peu sombres), il est structuré en quatre chapitres : l’apprentissage et les premières années romaines ; l’affirmation et la carrière des années romaines ; les dernières années ; l’appareil critique.

Chacun des trois premiers chapitres est suivi d’un commentaire d’une dizaine de lignes sur les œuvres relevant de la période analysée ; elles bénéficient toutes d’une petite vignette photographique et de détails en couleur. L’appareil critique repose sur les quatre principales sources connues sur le Caravage, soit Van Mander, Mancini, Baglione et Bellori.
L’ouvrage de Madame Cappelletti n’est d’ailleurs pas un catalogue, ni sommaire ni raisonné. Elle explique dans l’introduction que sa biographie est d’abord fondée sur les œuvres et les documents. Cette relecture, aussi paradoxal que cela puisse paraître, réserve encore des surprises ; « Mon travail, écrit l’auteur, vient du désir d’apporter une synthèse des études sur les tableaux et les personnalités en rapport avec Caravage apparus dans ces dernières années. »
De même que S. Ebert Schiferer rendait un hommage appuyé dans son livre aux travaux de Friedländer et de Spezzaferro (voir notre article récent, sur ce site), F. Capelleti indique dans la premessa les ouvrages qui ont compté pour elle : d’abord la biographie de Helen Langdon (« modello per me prezioso di equilibrio storiografico nella stesura di questo lavoro »), et ensuite les études de Cinotti, Hibbard, Mina Gregori, Calvesi, F.Bologna (« L’incredulita del Caravaggio, un dense volume qui se concentre sur les intérêts scientifiques et intellectuels du primo seicento »).
Une des difficultés de l’étude de Caravage réside dans un catalogue de l’œuvre peint qui reste fluctuant. Des tableaux « nouveaux » sont intégrés, d’autres sont rejetés avant d’être à nouveau réintégrés ; ainsi il est frappant de constater…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Pierre Puvis de Chavannes

Article suivant dans Publications : « Ce Salon à quoi tout se ramène » Le Salon de peinture et de sculpture 1791-1890