Contenu abonnés

Un nouveau Lawrence pour la National Gallery de Londres

1. Sir Thomas Lawrence (1769 - 1830 )
Portrait de Charles William Lambton, 1825
Huile sur toile - 137,2 x 111,8 cm
En cours d’acquisition par la National Gallery de Londres
Photo : The National Gallery
Voir l´image dans sa page

23/7/21 - Acquisition - Londres, National Gallery - Alors que l’annonce du retour de l’iconique Blue Boy de Thomas Gainsborough sur le sol britannique vient de susciter une levée de boucliers, nourrie par les inquiétudes des restaurateurs à propos de ce fragile chef-d’œuvre [1], la National Gallery de Londres vient d’annoncer qu’un autre tableau célébrissime était en cours d’acquisition. Il s’agit du Portrait de Charles William Lambton de Sir Thomas Lawrence, plus connu sous son surnom : The Red Boy. Peint en 1825, un an après l’ouverture du musée, celui-ci (ill. 1) fut commandé par le père du modèle, John George Lambton (1792-1840), qui devint le 1er comte de Durham en 1833. Le portrait fut dévoilé à la Royal Academy en 1825 et fut d’emblée très remarqué. Lawrence lui fit également traverser la Manche et l’exposa à Paris en 1827 : ce fut ainsi l’une des premières toiles britanniques exposées au Salon [2] après les guerres napoléoniennes. Conservé en collection particulière depuis l’origine, ce tableau qui fut même le premier à se voir reproduit sur un timbre postal en 1967 a été directement proposé à la National Gallery par l’intermédiaire de Christie’s, pour un prix négocié de 9 300 000 £. L’acquisition de ce chef-d’œuvre bénéficie donc du soutien des American Friends of the National Gallery mais aussi de divers mécènes, du legs de Miss Gillian Cleaver ainsi que de dons venant de The Al Thani Collection Foundation ou de The Manny and Brigitta Davidson Charitable Foundation, parmi d’autres donateurs. L’Art Fund apporte de son côté 300 000 £ et le total doit être rassemblé d’ici le mois de décembre, date à laquelle le musée deviendra légalement propriétaire du tableau qui partira ensuite en restauration en vue…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.