Un John Martin pour Washington. Un John Martin pour le Louvre ? Contenu abonnés


JPEG - 35.5 ko
1. John Martin
Josué arrêtant le soleil, 1816
Huile sur toile - 150 x 231 cm
Washington, Natioonal Gallery
Photo : Agnew’s
Voir l'image dans sa page

20/9/05 - Acquisition - Washington, National Gallery of Art - Peintre de grandes scènes fantastiques aux résonances eschatologiques, John Martin (1789-1854) ne peut que fasciner le spectateur contemporain. Les musées s’arrachent ses compositions et la National Gallery de Washington a acquis l’an dernier, auprès de la galerie Agnew’s de Londres, un tableau de cet artiste, Josué commandant au soleil (ill. 1). Daté de 1816, il est typique de son style grandiose où les éléments déchainés, naturels ou surnaturels, dominent les êtres humains. Datant de 1816, il fut exposé à la Royal Academy où il obtint un grand succès.


JPEG - 35.6 ko
2. John Martin
Le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisition par les AGF, pour le Louvre, de la Nymphe de Claude Poirier

Article suivant dans Brèves : Exposition de gouaches, aquarelles et pastels à la galerie Aaron