Contenu abonnés

Un guéridon préempté par Fontainebleau

3/4/21 - Acquisitions - Fontainebleau, Musée Napoléon Ier - Poursuivant le redéploiement de ses collections en vue du grand Musée Napoléon Ier projeté à l’horizon 2027 - dont la réouverture de février 2018 constituait l’étape inaugurale -, le Musée Napoléon du Château de Fontainebleau, multiplie les acquisitions [1]. Après les très belles pièces de porcelaine acquises en fin d’année dernière (voir les brèves du 7/12/20 et du 19/1/21), un guéridon d’époque Louis-Philippe (ill. 1) a rejoint ses collections, préempté lors de la vente De Baecque du 29 mars pour 3 556 euros (frais inclus). En palissandre à fût torsadé reposant sur un piètement tripode à griffes, il est doté d’un plateau orné d’un décor historié dessiné à la gouache et rehaussé d’or (ill. 2).


1. Guéridon à plateau renfermant un dessin
retraçant la carrière de l’officier Pélissier
,
époque Louis Philippe, après août 1833
Palissandre, gouache, cuir et feutre - 78 cm x 81 cm
Fontainebleau, Musée national du château
Photo : De Baecque
Voir l´image dans sa page

C’est ce décor, dont l’auteur n’est pas identifié, qui intéresse tout particulièrement le musée bellifontain. Particulièrement soigné, il se déploie sur six registres concentriques. Il retrace la carrière militaire de l’officier Louis-Antoine-Pierre Pélissier (1792-1833) qu’une inscription dédicatoire désigne en partie centrale : « A LA MEMOIRE DE L.A. PELISSIER CHEF DE BATAILLON AU 66EME REGIMENT NE A PARIS LE 25 X BRE 1792 MORT A MOSTAGANEM LE 19 AOUT 1833 ». Un décor biographique précieux dont aucun équivalent n’est connu. Un plateau en verre le protège, lui même couvert d’un plateau amovible en palissandre garni de feutre d’un côté et de cuir de l’autre. Au centre du plateau prend place un médaillon à fond noir figurant trois décorations honorifiques françaises et espagnole, la Légion d’Honneur, Saint-Louis et Saint-Ferdinand. Se succèdent ensuite un large cercle jaune orné de motifs orientalisants noirs puis un cercle plus…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.