Un énarque bientôt nommé à la tête de Malmaison ? Contenu abonnés


16/6/08– Future nomination – Rueil-Malmaison, Musée national de Malmaison et Bois-Préau L’Ena, nouvelle école du patrimoine : c’était le titre d’un de nos éditoriaux où nous révélions les plans du ministère (c’était alors l’époque de Renaud Donnedieu de Vabres) pour nommer un énarque, Bernard Notari, à la tête du Musée du Château de Fontainebleau.

Autre ministre, mêmes pratiques. C’est aujourd’hui le Domaine de Malmaison qui risque de se voir imposer un ancien élève de l’ENA. Le prétendant est Jean de Saint-Guilhem, ancien directeur de la Musique, de la Danse, du Théâtre et des Spectacles (DMDTS), victime récente de la nouvelle réorganisation du Ministère de la Culture et pour lequel un point de chute est recherché.
Bernard Chevallier, l’actuel directeur de Malmaison, partira à la…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Tableaux français des XVIIe et XVIIIe siècles dans les ventes de juin

Article suivant dans Brèves : Le Martyre de Sainte Agnès par Joseph-Désiré Court restauré