Un débat "culturel" au Sénat Contenu abonnés


Le sénat, a adopté le 14 novembre, gauche et droite confondues1, un amendement présenté par Pierre Fauchon, centriste, dans le cadre de la loi sur la décentralisation. Cet amendement s’inscrit parfaitement dans la logique actuellement en cours au ministère de la Culture. Voici, tout d’abord, le contenu exact de l’amendement voté :
« I. – Afin de réaliser une meilleure répartition des œuvres d’art sur l’ensemble du territoire national et d’améliorer l’accès du public à ces œuvres, une expérimentation du prêt d’une partie des collections du Musée national du Louvre aux Musées de France relevant des collectivités territoriales est engagée dans un délai d’un an à compter de l’entrée en vigueur de la présente loi, pour une durée de quatre ans.
II. – Les collectivités territoriales peuvent se porter candidates à cette expérimentation auprès du ministre chargé de la culture dans un délai d’un an à compter de l’entrée en vigueur de la présente loi.
Dans le même délai, le ministre de la Culture, après avis du Haut Conseil des Musées de France et du conseil d’administration de l’établissement public du musée du Louvre, arrête la liste des œuvres susceptibles de faire l’objet de prêts assortie de propositions relatives à la destination des œuvres. Cette liste comporte une part significative des collections du musée national du Louvre. Elle est établie dans un souci de cohérence artistique et de correspondance territoriale.
III. – Une convention passée entre l’État et la collectivité territoriale définit les conditions et les modalités du prêt. La durée de celui-ci ne peut excéder celle prévue pour l’expérimentation.
IV. – Dans un délai de six mois avant le terme de l’expérimentation, le gouvernement adresse au Parlement un rapport d’évaluation assorti des observations des collectivités territoriales y ayant participé. »

Le texte du débat, consultable sur le site du Sénat, montre le manque de connaissance du dossier des participants. On peut y lire par exemple :

« Des…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : L’arroseur arrosé

Article suivant dans Éditorial : Meilleurs voeux