Un communiqué du Musée d’Unterlinden à propos du retable d’Issenheim Contenu abonnés


JPEG - 149.3 ko
Le retable d’Issenheim dans la chapelle du Musée d’Unterlinden
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Suite à notre article du 26/7/11 sur la restauration du retable d’Issenheim, nous avons reçu du Musée d’Unterlinden un communiqué de presse intitulé « Point sur la restauration du panneau de l’Agression de Saint Antoine, une des onze faces peintes par Gru ?newald pour le retable d’Issenheim », que nous souhaitons reproduire tel quel et intégralement (tout en en donnant un bref commentaire en fin d’article) :

Une intervention mu ?rement re ?fle ?chie

- 2000-2004 Etudes et analyses par le C2RMF (radiographie, photographies sous infrarouge et ultraviolet de l’ensemble des panneaux peints du retable (11 faces peintes) ainsi qu’analyse des pigments)

- 2003 Constat d’e ?tat par Carole Juillet, restauratrice qui a une expe ?rience de trente ans dans la restauration

- 2004 Campagne de refixage par Carole Juillet

- 2006 Colloque sur la technique de Gru ?newald (parution du colloque dans la revue TECHNE ?, revue du C2RMF sous la direction de Michel Menu directeur du de ?partement de recherche du C2RMF et de Pantxika De Paepe, conservateur du muse ?e Unterlinden)

- 2008/2009 Expositions Gru ?newald a ? Colmar (exposition consacre ?e a ? la gene ?se du retable, commissariat assure ? par Philippe Lorentz, professeur a ? l’universite ? d’Histoire de l’art de Strasbourg et Pantxika De Paepe, conservateur du muse ?e Unterlinden), Karlsruhe et Berlin

- Commission re ?gionale de restauration re ?unie le 15 mars 2011 avec les repre ?sentants de l’Etat, du C2RMF, des conservateurs, des restaurateurs et des historiens de l’art (arre ?te ? du 13 avril 2010 portant sur le renouvellement des membres de la commission scientifique re ?gionale contenant les noms et les titres de chacun des membres). Un avis favorable est donne ? pour l’amincissement des vernis superficiels du panneau de l’Agression de saint Antoine par les deux restauratrices, Carole Juillet et Florence…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : L’imprudente restauration du retable d’Issenheim

Article suivant dans Musées : La gestion du Musée d’Unterlinden : une affaire compliquée