Un Autoportrait de George Frederic Watts acquis par son musée


4/8/14 - Acquisition - Compton, The Watts Gallery - Le 17 juin dernier, chez Christie’s Londres, la Watts Gallery de Compton dans le Surrey, musée dédié à l’œuvre de George Frederic Watts, a acquis pour 134 500 £ (incluant les frais) un autoportrait de l’artiste, vu aux deux-tiers, portant un ample vêtement rouge, sans doute une robe d’avocat vénitien. L’œuvre date de 1853, alors que Watts avait séjourné à Venise, et qu’il était en train d’exécuter, au Palais de Justice de Lincoln’s Inn, à Londres, sa grande fresque intitulée Justice : un hémicycle de législateur.


JPEG - 63.5 ko
George Frederic Watts (1817-1904)
Autoportrait en robe rouge, 1853
Huile sur toile - 154,9 cm x 74,9 cm
Compton, The Watts Gallery
Photo : The Watts Gallery

La toile, qui était accrochée à l’entrée de l’atelier du peintre, retournera à son emplacement d’origine quand la maison de Watts, dépendance du musée et actuellement en restauration, rouvrira. En attendant, elle sera exposée temporairement à la Watts Gallery.

L’Art Fund a financé en partie cette acquisition. Rappelons tout de même que la Watts Gallery avait vendu en 2008 deux tableaux de sa collection (voir la brève du 29/2/08) dont un Burne-Jones, Le Triomphe de l’Amour, en prétextant qu’ils ne faisaient pas partie du cœur de sa collection. On peut donc s’étonner que, six ans plus tard, alors qu’un musée anglais (le Northampton Museum) est justement sur la sellette et condamné sévèrement par l’Art Fund1 pour avoir vendu une sculpture égyptienne, cette institution ait décidé d’aider la Watts Gallery. Lorsque l’on voit les pratiques de certains musées anglais ou américains, on se réjouit tous les jours que les œuvres des musées français soient inaliénables.


Didier Rykner, lundi 4 août 2014


Notes

1Son directeur a en effet déclaré : « Il est difficile d’imaginer un scénario dans lequel nous - en tant qu’institution finançant les musées et leurs collections - aiderions un musée qui a si peu de considération pour l’intégrité de sa collection » (« It is difficult to imagine a scenario in which we – as a body funding museums and their collections – would fund a museum which has so little regard for the integrity of its collection ».)





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Fitzwilliam Museum lance une souscription pour l’achat d’une Vierge de Pedro de Mena

Article suivant dans Brèves : Trois nouveaux tableaux anciens pour le Metropolitan Museum