Un album d’aquarelles sur la campagne du Mexique acquis par la Défense


23/4/14 - Acquisition - Service historique de la Défense - C’est un récit haut en couleur de la campagne du Mexique (1862-1867), un témoignage en images non dénué d’un certain humour, que proposait Audap & Mirabaud dans une vente du 19 février à Drouot et qui a été adjugé 29 000 euros au Service historique de la Défense. L’œuvre avait déjà été mises aux enchères le 24 octobre 2010 à Saint-Germain-en-Laye.
Il s’agit d’un album de quatre-vingt-quatre aquarelles et de quatre dessins, légendés pour la plupart, dont l’auteur est inconnu. Le nom du marquis de Blosseville est évoqué, il aurait été officier attaché à l’État-major du corps expéditionnaire français au Mexique, mais cette attribution relève probablement de la tradition familiale.


JPEG - 176.9 ko
Album sur la campagne du Mexique
Siège de Puebla prise d’un cadre mai, 1863
Aquarelle - 24 x 21 cm
Service historique de la Défense
Photo : Audap & Mirabaud
JPEG - 184.4 ko
Album sur la campagne du Mexique
Premier bataillon de chasseurs campé sur la place.
Aspect de la place de la cathédrale à Puebla le matin de l’occupation

Aquarelle - 24 x 21 cm
Service historique de la Défense
Photo : Audap & Mirabaud

Le Mexique, alors gouverné par Benito Juárez, était en proie a une instabilité politique et financière et suspendit le remboursement de ses dettes aux pays européens, France, Espagne et Grande-Bretagne qui répliquèrent en envoyant des troupes. Napoléon III y vit l’occasion d’imposer un souverain européen catholique allié de la France, dont le rôle serait de contrecarrer les États-Unis protestants. L’archiduc Maximilien d’Autriche eut raison d’hésiter et tort d’accepter ce rôle et de montrer sur le trône en 1864. Les soulèvements républicains et les pressions américaines contraignirent Napoléon III à retirer ses troupes qui rembarquèrent à Vera-Cruz en février et en mars 1867. L’empereur du Mexique fut ensuite fusillé le 19 juin 1867, une scène illustrée magistralement par Manet.


JPEG - 93.3 ko
Album sur la campagne du Mexique
Terres chaudes, 1862
Aquarelle - 24 x 21 cm
Service historique de la Défense
Photo : Audap & Mirabaud
JPEG - 96.7 ko
Album sur la campagne du Mexique
Campement 1862
Aquarelle - 24 x 21 cm
Service historique de la Défense
Photo : Audap & Mirabaud

Les aquarelles de cet album offrent un véritable reportage : l’artiste représente à la fois des scènes de bataille et de vie quotidienne. Il évoque la prise de Puebla en 1863, l’entrée à Mexico, les navires dans le port de Tampico ; il décrit des villes et leurs monuments comme la place de la Constitution à Veracruz, il illustre la vie du campement et la fougue des cavaliers mexicains, l’atmosphère des Tierras Calientes...
Certains épisodes concernent la Martinique, sans doute sans doute esquissés à l’occasion d’une escale.


JPEG - 146.1 ko
Album sur la campagne du Mexique
Envoi de la garnison de Puebla dans les terres chaudes.
Passage à Amosocase , internement dans un Corral pour la nuit
, 1863
Aquarelle - 24 x 21 cm
Service historique de la Défense
Photo : Audap & Mirabaud
JPEG - 167 ko
Album sur la campagne du Mexique
La musique du Paseo rentre à Mexico en jouant
la retraite de Crimée
, 1864
Aquarelle - 24 x 21 cm
Service historique de la Défense
Photo : Audap & Mirabaud

Parmi les autres témoignages de la campagne de Mexique, ceux de Jean-Adolphe Beaucé (1818-1875) sont plus documentés. On lui doit notamment la Bataille de Hierba-Buena le 8 juin 1865 peinte à son retour en 1868 (Paris, Musée de l’Armée). Il suivit en effet l’armée française dans de nombreux pays et notamment au Mexique, où il retrouva sans doute Charles-Dominique Lahalle, dit Oscar (1834-1909), autre peintre de scènes militaires, qui était aussi capitaine d’état-major dans les troupes du général Bazaine. Ce dernier exposa notamment une Querelle de jeu entre des soldats de la contre guérilla française au Mexique en 1868 et un Conseil de guerre sous la tente au Mexique en 1870 ; par ailleurs ses carnets et manuscrits sont passés en vente en 2009 ; il s’agit de ses mémoires écrites sur cinq cahiers et illustrées de nombreuses aquarelles et de dessins.

English version


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, mercredi 23 avril 2014





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Fernando Yáñez de la Almedina mal attribué acquis par le Met

Article suivant dans Brèves : Le musée de Portland acquiert un portrait par Marianne Loir