Trois dessins d’Eugène Devéria offerts au Louvre


5/11/17 - Acquisitions - Paris, Musée du Louvre - Commandé en 1828 à Paul Delaroche, Puget présentant son groupe sculpté Milon de Crotone à Louis XIV dans les jardins de Versailles, plafond d’une des salles du Musée Charles X, actuellement galerie Campana au premier étage de l’aile sud de la cour carrée, le long de la Seine, fut finalement peint par Eugène Devéria, et installé sous Louis-Philippe.


JPEG - 343.3 ko
1. Eugène Devéria (1805-1865)
Puget présentant son groupe sculpté Milon de
Crotone à Louis XIV dans les jardins de Versailles

Crayon graphite sur calque - 26 x 19,5 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Galerie La Nouvelle Athènes
Voir l'image dans sa page
JPEG - 347 ko
2. Eugène Devéria (1805-1865)
Puget présentant son groupe sculpté Milon de
Crotone à Louis XIV dans les jardins de Versailles

Crayon graphite sur calque - 25,5 x 19,8 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Galerie La Nouvelle Athènes
Voir l'image dans sa page

Ce tableau, qui ne cherche pas l’effet illusionniste qu’on pourrait attendre d’un plafond, fut présenté au Salon de 1831 où il connut un certain succès sans renouveler néanmoins le triomphe qu’avait connu l’artiste au Salon de 1827 avec sa Naissance d’Henri IV. On reprocha par ailleurs à l’œuvre de représenter un sujet imaginaire, Puget n’étant jamais venu à Versailles pour montrer sa sculpture à Louis XIV.


JPEG - 347.7 ko
3. Eugène Devéria (1805-1865)
Puget présentant son groupe sculpté Milon de
Crotone à Louis XIV dans les jardins de Versailles

Crayon graphite sur vélin - 29 x 23 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Galerie La Nouvelle Athènes
Voir l'image dans sa page
JPEG - 60.6 ko
4. Paul Delaroche (1797-1856)
Puget présentant son groupe sculpté Milon de
Crotone à Louis XIV dans les jardins de Versailles

Mine de plomb - 25 x 21,1 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : RMN-GP
Voir l'image dans sa page

Trois dessins d’Eugène Devéria préparatoires à ce décor viennent d’être offerts au Louvre par la galerie La Nouvelle Athènes (ill. 1 à 3). Ils témoignent des recherches du peintre pour aboutir à la composition définitive qui correspond pratiquement à l’une de ces feuilles (ill. 3) qui a d’ailleurs été mise au carreau pour être transposée. Les deux premières montrent que Devéria avait tout d’abord étudié une composition inversée, où Louis XIV se trouvait à gauche tandis que Puget dévoilait son Milon de Crotone sur la droite. Les mêmes personnages se retrouvent cependant, notamment la figure du petit page noir tenant un lévrier qui rappelle les œuvres de Véronèse auquel l’artiste essaie ici de rendre hommage1.

Un dessin de Paul Delaroche préparatoire à l’œuvre qu’il ne peignit finalement pas était déjà conservé au Louvre (ill. 4). Trois dessins pour cette composition sont également à la Bibliothèque nationale tandis que le Louvre possède aussi une maquette peinte, et qu’une esquisse sur toile se trouve au Musée Anne de Beaujeu à Moulin2. Une gouache est passée en vente en 2005.


Didier Rykner, dimanche 5 novembre 2017


Notes

1Cf Sébastien Allard, Le Louvre à l’époque romantique. Les décors du Palais (1815-1835), 2006 (voir l’article).

2Cf Marie-Pierre Salé, Devéria au travail, Grande Galerie, septembre 2017.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Jean-Baptiste Oudry pour Agen

Article suivant dans Brèves : Le ministère de la Culture contraint La Tribune de l’Art à saisir le tribunal administratif

Publicité Artcurial octobre 2017
Publicité Annonce Nobile novembre 2017
Publicité Tous mécènes !
Publicité Le Serbon novembre 2017