Tivoli. Variations sur un paysage au XVIIIe siècle Contenu abonnés


Paris, Musée Cognacq-Jay, du 18 novembre 2010 au 20 février 2011

JPEG - 107.8 ko
1. Attribué à Willem Adriaensz. II van Nieulandt (1584-1635)
Le Temple de la Sibylle à Tivoli
Huile sur panneau - 32,5 x 42,2 cm
Bailleul, Musée Benoît-de-Puydt
Photo : Musée Benoît-de-Puydt
Voir l'image dans sa page

C’est une jolie exposition que nous propose le Musée Cognacq-Jay à Paris, et un charmant catalogue. Le sujet invite au voyage, puisqu’il s’agit de montrer comment le petit temple de la Sibylle de Tivoli1 a influencé les peintres sur une période s’étendant de 1720 aux environs de 1820.

Cet endroit inspira les artistes dès le XVIe siècle. L’une de ses premières représentations est due à Jan Brueghel l’ancien dans un dessin non montré ici appartenant à la Fondation Custodia. La première salle propose ainsi par exception quelques œuvres du XVIIe siècle, dont un tableau attribué à Willem Adriaensz. II van Nieulandt (ill. 1) appartenant au méconnu Musée Benoît-de-Puydt de Bailleul, et un Gaspard Dughet provenant de la collection Ingres et conservé à Montauban, hélas dans une état de conservation assez médiocre.
Dès ces premiers tableaux, on peut constater que ce motif pittoresque donna lieu à des représentations souvent fantaisistes. Van Nieulandt situe le temple au bord de la mer, tandis que Dughet imagine le site victime d’un incendie, dans une topographie d’ailleurs bien éloignée de la réalité.


JPEG - 103.9 ko
2. Giovanni Battista Piranesi (1720-1778)
Altra Veduta del tempio della Sibilla in Tivoli
Eau forte et burin sur papier - 62 x 44 cm
Photo : D. R.
Voir l'image dans sa page


JPEG - 121.8 ko
3. Joseph Vernet (1714-1789)
Vue de Tivoli
Huile sur toile - 35,6 x 46,4 cm
Collection particulière
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Cette tendance à installer le temple au milieu de paysages imaginaires perdurera pendant tout le XVIIIe siècle. Jean-François Hüe, par exemple, le peindra ainsi en 1786 (Tours, Musée des Beaux-Arts). Même les artistes privilégiant les représentations plus réalistes se laisseront fréquemment aller à modifier légèrement la réalité, soit pour…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Bronzino. Artiste et poète à la cour des Médicis

Article suivant dans Expositions : Images d’une capitale – Les impressionistes à Paris