The Nabis and Intimate Modernism. Painting and the Decorative at the Fin-de-Siècle. Contenu abonnés


Auteur : Katherine M. Kuenzli

JPEGCe volume dû à Katherine M. Kuenzli, Associate Professor à la Wesleyan University de Middletown (Connecticut), s’inspire d’une thèse soutenue à Berkeley (UC) en 2002 mais largement augmentée, refondue et réécrite. D’une lecture agréable, assez richement illustré, le volume est constitué d’une introduction méthodologique et de cinq chapitres qui tentent de redéfinir la modernité des Nabis à travers l’esthétique et le contexte de leurs cycles décoratifs privés (essentiellement de Bonnard, Vuillard et Maurice Denis).
Partant de cet axe, l’auteur tente de s’attacher à la spécificité d’un « Intimate Modernism » qui prendrait en considération le sens comme la fonction des œuvres dans leur environnement esthétique, intellectuel et social, la relation entre sensibilité individuelle et identité collective. Si ce texte s’inscrit dans la sphère des études anglo-saxonnes à dominante « culturelle » (histoire sociale, primauté de l’idéologie sur l’esthétique, Gender Studies etc..), on peut apprécier la relative sobriété du propos qui a recours la plupart du temps à une méthode rigoureuse, ne néglige que rarement la spécificité des œuvres en tant que telles et fait son profit de toutes les méthodes possibles en ne tombant qu’assez peu dans les excès d’une surinterprétation ou de raccourcis simplistes auxquels ce type d’histoire de l’art répandue Outre-Atlantique et Outre-Manche mène hélas bien souvent ; à cet égard, on doit remarquer que Katherine M. Kuenzli prend assez régulièrement, nous semble-t-il, ses distances avec certains représentants de cette historiographie, en particulier Debora Silverman, Griselda Pollock et un certain nombre de leurs suiveurs qu’elle n’hésite pas à contredire ; c’est particulièrement net dans l’introduction lorsque l’auteur démontre combien les Nabis, dans leur relation au décoratif et à l’espace privé, échappent aux clivages de Genres et aux arguties psychologiques (et psychanalytiques) défendus par ces auteurs.
Dans leur ambition décorative,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Ouvrages reçus en janvier 2011

Article suivant dans Publications : Autour de la « Madeleine Renders »