Sur la route d’Italie. Peindre la nature d’Hubert Robert à Corot Contenu abonnés


Évreux, Musée, du 26 avril au 21 septembre 2014.
Amiens, Musée de Picardie, du 13 février au 31 mai 2014.

JPEG - 96 ko
1. Hubert Robert (1733-1808)
Un dessinateur devant les cascatelles de Tivoli
Huile sur toile - 36 x 28,5 cm
Collection Michael Pächt
Photo : Didier Rykner

« Des peintures françaises du XIXe siècle de paysages italiens ». Résumer comme cela l’exposition du musée d’Évreux ne serait pas tout à fait exact. On y trouve en effet un peintre suisse (Alexandre Calame) et un autre flamand (Simon Denis) ; quelques tableaux et dessins représentant des scènes de genre et un portrait, par Granet ; deux toiles du XVIIIe siècle par Hubert Robert et Lacroix de Marseille et des paysages représentant la campagne française… Mais cette légère différence entre le titre et la réalité des œuvres accrochées s’explique aisément puisqu’il s’agit d’une collection particulière montrée dans son intégralité et qu’un amateur n’est soumis à aucune loi sinon celles de son goût et de ses moyens.

Beaucoup de collectionneurs ont réuni, ces dernières décennies, des ensembles de peintures de paysages français antérieures à Barbizon et à l’Impressionnisme. On se rappelle notamment de celui exposé au Musée des Beaux-Arts de Lyon en 2010 (voir l’article ; depuis, quelques œuvres ont été offertes à ce musée - voir la brève du 1/7/14 - tandis que d’autres revenaient sur le marché de l’art).
La collection que présente aujourd’hui le Musée d’Évreux n’a pas été réunie par un Français, mais par un Autrichien, Michael Pächt, fils du célèbre historien de l’art Otto Pächt. Son portrait et l’origine de son intérêt pour ce type de peintures sont décrits dans un essai de Florence Calame-Levert, directrice du musée, et de Gennaro Toscano, directeur des études du département des conservateurs à l’Institut National du Patrimoine. Ce dernier est en effet à l’origine de l’idée de ce projet qui permet à de jeunes conservateurs en cours d’études à l’INP de préparer une exposition et de rédiger son catalogue. Le Musée de Picardie à Amiens accueillera cette collection l’année prochaine1.

JPEG - 173.1 ko
2. Simon Denis (1755-1813)
Vue…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Tumulte Gaulois. Représentations et réalités

Article suivant dans Expositions : Les désastres de la guerre. 1800-2014