Succès de plusieurs souscriptions pour des acquisitions et des restaurations


JPEG - 72.7 ko
1. Jean Bourdichon (vers 1457–1521)
César, (f. 1v), vers 1520
Parchemin - 22 x 14,5 cm
Paris, Bibliothèque nationale de France
Photo : BnF / Dr. J. Günther Rare Books

11/12/14 - Souscriptions, acquisitions, restaurations - Divers musées - Alors que cette semaine encore nous faisons part de souscriptions lancées par le château de Fontainebleau et par le musée-promenade de Marly, les nombreux appels au mécénat participatif de ces derniers mois semblent ne pas souffrir de leur multiplication. Si l’on peut se réjouir que plusieurs de ceux dont nous nous sommes faits l’écho aient abouti, on espère tout autant qu’ils restent un complément à l’investissement de l’Etat et non un encouragement à son désengagement.

Ainsi, en trois mois la BnF a collecté, grâce aux dons de 2446 souscripteurs, les 300 000 euros qui manquaient encore au financement du manuscrit des Douze Césars (ill. 1), vendu pour un montant de 2,4 millions d’euros par Jörn Günther, libraire à Bâle (voir la brève du 27/8/14). Ce succès dépasse celui de l’appel au don pour l’acquisition du Livre d’Heures de Jeanne de France qui avait permis à la BnF de rassembler 258 000 euros en 2012 (voir la brève du 30/8/12). Le manuscrit sera rendu librement accessible sur la base Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF, et sera présenté au public dès le printemps prochain à l’occasion de l’exposition François 1er, pouvoir et image.

En un temps tout aussi record, la campagne lancée par la Cité de l’Architecture et du Patrimoine a rapporté grâce aux dons de 168 contributeurs les 15 000 euros nécessaires à la restauration de la maquette du Mont Saint-Michel (voir la brève du 16/9/14). A l’issue de sa restauration, dont le budget total n’a pas été révélé, la maquette fera l’objet d’une nouvelle présentation au sein de la galerie des moulages du musée des Monuments français et donnera lieu à une exposition-dossier Merveille d’architecture gothique en 2015.

La procédure de souscription complexe imposée par le Monastère royal de Brou à ses donateurs ne les aura pas non plus découragés. Ils lui permettent de récolter les 13 400 euros espérés pour compléter le budget d’acquisition d’une nouvelle œuvre de Rosalie Caron mise en vente à 36 200 euros (voir la brève du 7/8/14), le vendeur ayant d’ailleurs accepté de réduire un peu son prix. Intitulée Mathilde et Malek-Adhel surpris dans le tombeau de Montmorency par l’archevêque de Tyr (ill. 2), elle rejoint deux autres toiles de l’artiste déjà conservées par le musée, Mathilde et Malek-Adhel au tombeau de Montmorency et Mathilde surprise dans les jardins de Damiette par Malek-Adhel, acquises au début de l’année par donation des Amis du musée du Monastère royal de Brou (voir la brève du 3/2/14).


JPEG - 52.8 ko
2. Rosalie Caron (1790- ?)
Mathilde et Malek-Adhel surpris dans le tombeau
de Montmorency par l’archevêque de Tyr
, 1824
Huile sur toile - 130 x 100 cm
Bourg-en-Bresse, Monastère royal de Brou
Photo : D. R. (domaine public)
JPEG - 73.6 ko
3. Pedro de Mena (1628-1688)
Vierge de Pitié
Bois polychrome, verre, cheveux - H. 33,6 cm
Cambridge, Fitzwilliam Museum
Photo : Fitzwilliam Museum

La campagne lancée par le musée de Beauvais pour la restauration d’un grand format de Thomas Couture est elle aussi une réussite (voir la brève du 30/9/14). Elle a permis de rassembler, grâce à la participation de 154 mécènes, les 10 000 euros qui manquaient encore aux 70 000 euros alloués par le Conseil général de l’Oise et le ministère de la Culture (DRAC-Picardie). L’Enrôlement des volontaires de 1792 restauré sera présenté au public dans le nouveau MUDO-Musée de l’Oise qui devrait enfin rouvrir début 2015 après presque 20 ans de travaux de rénovation.

Enfin, à l’étranger, le Fitzwilliam Museum de Cambridge a pu réunir de justesse grâce aux souscriptions les 85 000 livres qui manquaient encore aux 40 000 livres déjà données par l’Art Fund et la Henry Moore Foundation pour l’acquisition d’une Vierge de Pitié de Pedro Mena (ill. 3) (voir la brève du 1/8/14). Vendu par la galerie Daniel Katz à Londres, ce buste en bois polychrome vient compléter le petit noyau d’œuvres espagnoles déjà conservé par le musée anglais.


Julie Demarle, jeudi 11 décembre 2014





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Marly lance une souscription pour l’achat d’une tapisserie de la Tenture de Don Quichotte

Article suivant dans Brèves : Un Delacroix pour Ottawa