Galerie de l'article "L’Ange du bizarre. Le romantisme noir de Goya à Max Ernst"

Retour à l'article : L’Ange du bizarre. Le romantisme noir de Goya à Max Ernst

3.gericault.jpg

3. Théodore Géricault (1791-1824)
Le Radeau de La Méduse,
première esquisse, 1818-1819
Huile sur toile - 37,5 x 46 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Daniel Couty