Souscription du Musée des Beaux-Arts de Rennes pour une Bacchante endormie


JPEG - 112 ko
Jean-Baptiste Marie Pierre (1714-1789)
Bacchante endormie, 1763
Huile sur toile - 71 x 105 cm
Galerie Aaron
Photo : Rennes, Musée des Beaux-Arts

26/11/15 - Souscription - Rennes, Musée des Beaux-Arts - Les souscriptions lancées par les musées pour acquérir des œuvres sont nombreuses et les donateurs sont souvent sollicités. Il est évident que les musées vertueux (ceux qui achètent, publient, font des expositions, montrent leurs œuvres, améliorent leur présentation, etc.) incitent à la générosité davantage que les autres.

Le Musée des Beaux-Arts de Rennes, depuis l’arrivée à sa tête d’Anne Dary et à la conservation des collections de Guillaume Kazerouni, fait partie de ces musées que l’on a envie d’aider. C’est pour cette raison qu’il faut espérer que leur souscription en cours, destinée à faire entrer dans les collections un tableau de Jean-Baptiste Marie Pierre, Bacchante endormie, soit un succès.
Ce tableau, inédit, est récemment réapparu sur le marché de l’art. Il s’agit d’une des dernières œuvres que l’artiste présenta au Salon, en 1763. Le réalisme cru de cette représentation d’une bacchante se reposant sans doute après une orgie choqua certains commentateurs. Ce qui frappe surtout le spectateur, c’est le coloris en grisailles qui donne une atmosphère assez étrange à ce tableau. Il s’agit probablement d’une clarté nocturne, l’éclairage de la scène provenant de la lune.

La souscription publique se terminera le 31 décembre 2015. Jusqu’à cette date, vous pouvez contribuer (le don est déductible fiscalement) en vous rendant sur ce site. Le prix du tableau (acquis de la galerie Aaron) est de 110 000 €, dont 50 000 sont financés par la ville de Rennes, le reste provenant du mécénat et de la souscription.


Didier Rykner, jeudi 26 novembre 2015





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux préemptions pour le Musée Napoléon

Article suivant dans Brèves : La paysanne à la coupe de fruits, par Nicolas Tournier, acquis par la Fondation Bemberg