Sébastien Leclerc (1637-1714)


JPEG - 403.3 ko
Sébastien Leclerc (1637-1714)
L’Académie des sciences et des beaux arts (détail)
Eau-forte et burin - 24,8 x 38,4 cm
Paris, Bibliothèque nationale de France
Photo : BnF
Voir l'image dans sa page

Doctorant en histoire de l’art (Université de Genève) et en histoire des sciences (Université de Paris-Nanterre), je travaille sur le graveur français Sébastien Leclerc (ou Le Clerc), et plus particulièrement sur les relations entre son œuvre gravé et son œuvre littéraire. L’un des graveurs les plus prolifiques et les plus admirés du Grand siècle, Leclerc poursuivait en parallèle plusieurs travaux portant sur la fortification, la perspective, l’optique, la pneumatique ou encore la cosmologie.

Si cette thèse s’attache en particulier à comprendre l’intérêt que vouait le graveur aux sciences de son temps, et à mettre en lumière le rôle de l’image dans sa pratique scientifique, elle ne peut néanmoins faire l’impasse sur une étude plus générale du corpus gravé. À cet effet, je serais très reconnaissant à toute personne possédant des informations inédites, des dessins ou des estampes rares (non référencées ou non localisées dans l’inventaire du fonds français de la BNF) de bien vouloir me contacter.

Antoine Gallay
antoine.gallay@unige.ch


Didier Rykner, mercredi 13 décembre 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Annonces de chercheurs : Trois œuvres de Jean Cotelle

Article suivant dans Annonces de chercheurs : Gabriel Viardot (1830-1904)