Salon du dessin 2010 Contenu abonnés


JPEG - 30.1 ko
1. Charles Parrocel (1688-1752)
Etudes de chevaux
Sanguine - 42,5 x 40,5 cm
Paris, Galerie Aaron
Photo : Galerie Aaron
Voir l'image dans sa page

24/03/10 - Paris, Marché de l’art - L’édition 2010 du Salon du dessin, qui ouvrait ses portes aujourd’hui, quelques jours seulement après la foire de Maastricht, semble bien partie pour confirmer les bonnes dispositions des acheteurs. De nombreux points rouges étaient visibles dès l’inauguration et même si certains dessins étaient déjà connus du marché, on pouvait - et on peut y voir encore jusqu’à lundi prochain - de nombreuses feuilles inédites ou rarement exposées.

Nous privilégierons essentiellement dans cette recension des œuvres un peu exceptionnelles, des dessins impressionnants par leur taille ou par leur sujet. On commencera, galerie Aaron, avec une sanguine de Charles Parrocel représentant des têtes de chevaux (ill. 1), véritable coup de maître d’un artiste inégal. Comme beaucoup des dessins dont nous parlerons ici, celui-ci s’est vendu très rapidement.
Il faut également citer, parmi ces grandes feuilles qui frappent immédiatement le visiteur, une tête d’évangéliste d’Henri Lehmann, présentée par Jean-François Baroni, préparatoire pour le saint Matthieu du cul-de-four de l’abside de la chapelle des Jeunes Aveugles. L’œuvre, dont nous n’avons malheureusement pas de photographie, est d’autant plus importante que la figure originale est aujourd’hui en partie détruite dans sa partie haute, sans doute en raison d’une infiltration d’eau.


JPEG - 48.6 ko
2. Victor Hugo (1802-1885)
La Tour de Saint-Rombault de Malines, 1850
Plume et encre brune, lavis et rehauts de gouache - 48 x 63 cm
Zurich, Galerie Arturo Cuéllar
Photo : Galerie Arturo Cuéllar
Voir l'image dans sa page

JPEG - 71.1 ko
3. Maurice Denis (1870-1943)
Béni sont ceux qui ont le cœur pur
Crayon
Paris, Galerie Prouté
Photo : Galerie Prouté
Voir l'image dans sa page

Toujours dans cette catégorie des dessins spectaculaires, on doit citer chez Arturo Cuéllar celui de Victor Hugo…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : De chair et d’esprit. Dessins italiens du musée de Grenoble

Article suivant dans Expositions : Le symbolisme en Belgique