Restauration du Salon de musique de la Bibliothèque de l’Arsenal


JPEG - 36.7 ko
1. Salon de Musique du Pavilllon de l’Arsenal
(après restauration mais avant ameublement)
Photo : David Paul Carr/BnF

2/10/08 – Restauration – Paris, Bibliothèque de l’Arsenal – Aussitôt terminées, toutes les restaurations sont systématiquement qualifiées d’« exemplaires » par leurs promoteurs. C’est le terme exact qu’a ainsi employé Bruno Racine, le président de la BnF, pour se féliciter des travaux dont vient de bénéficier le Salon de Musique de la Bibliothèque de l’Arsenal (ill. 1).
Il a, ici, pleinement raison. Cette restauration est exemplaire car elle a respecté l’esprit du lieu. Elle est exemplaire surtout parce que, plutôt que de décaper la peinture grise qui recouvrait les boiseries et de les repeindre « à l’identique », on a procédé précautionneusement, ce qui a permis de retrouver la teinte d’origine parfaitement conservée sous les badigeons. Celle-ci correspond d’ailleurs exactement aux archives qui la décrivaient comme « gris de lin » et « vert céladon ».

La pièce était à l’origine ornée de quatre miroirs (ill. 2) sur chacun des murs. Deux d’entre-eux avaient disparu avec leur encadrement. Ces éléments ont été restitués sur le même modèle que ceux subsistants. Une reconstitution qui se justifie pleinement puisqu’il s’agit de rendre son unité à un ensemble sans qu’il y ait place pour l’interprétation. Avec les chaises et les fauteuils qui le meublaient au XVIIIe siècle, avec ses quatre dessus-de-porte en trompe-l’œil (ill. 3), entièrement nettoyés, il s’agit désormais d’un des plus beaux décors d’époque Louis XV1 conservés à Paris. Il sera inclus dans le circuit de visite de l’Arsenal dont les pièces principales sont la chambre et le cabinet de Madame de La Meilleraye, aux plafonds peints par Charles Poerson (aidé sans doute d’autres peintres, car le style n’en est pas homogène).


JPEG - 56.5 ko
2. Salon de Musique du Pavilllon de l’Arsenal
(après restauration)
Miroir et boiseries
Photo : David Paul Carr/BnF
JPEG - 67.6 ko
3. Salon de Musique du Pavilllon de l’Arsenal
(après restauration)
Dessus-de-porte
Photo : David Paul Carr/BnF

Les travaux ont coûté 400 000 €, financés grâce au mécénat du World Monument Fund Europe2 dans le cadre d’un « programme de restauration des grands décors intérieurs européens » dont a récemment profité aussi la Grande Singerie du château de Chantilly.

English version


Didier Rykner, jeudi 2 octobre 2008


Notes

1Il date de 1745-1750 environ.

2Ce budget a été apporté par deux des principaux mécènes du WMF, le Robert W. Wilson Challenge to Conserve our Heritage et l’International Music and Art Foundation. Les rideaux ont été réalisés grâce aux Tissus Rubelli, Declercq Passementiers et Tapissier ateliers Charles Jouffre.




Tip A Friend  Envoyer par email
imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Goya de la collection Pierre Bergé-Yves Saint-Laurent donné au Louvre

Article suivant dans Brèves : Rachat par le Dordrechts Museum d’un van Goyen restitué