Réouverture du Musée Jean-Jacques Henner Contenu abonnés


JPEG - 56.2 ko
1. Musée national Jean-Jacques Henner
Grand atelier du premier étage présentant des œuvres
de Henner du début de sa carrière officielle, ainsi que les
quelques œuvres par d’autres artistes lui ayant appartenu
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Etablissement discret consacré à un peintre parfois mal compris, le Musée Henner avait fermé ses portes en 2005 pour être entièrement rénové. Il les rouvrira au public samedi prochain 7 novembre. L’opération n’a pas seulement consisté à rendre à cet ancien hôtel particulier son aspect IIIe République, elle a également permis la restauration de nombreux tableaux et celle des cadres dont beaucoup avaient été enlevés dans les années 1960 et qui ont été retrouvés dans les caves.
Disons-le d’emblée, il s’agit d’une magnifique réussite. Elle montre qu’avec du goût, un conservateur soucieux du patrimoine et un architecte qui intervient avec modestie dans un lieu historique, il doit finalement être possible de mettre un bâtiment ancien autant que possible aux normes modernes sans pour autant le massacrer.


JPEG - 29.4 ko
2. Musée national Jean-Jacques Henner
Patio
Photo : RMN
Voir l'image dans sa page

Même si elle a été « hennérisé » pour remplir au mieux sa fonction de célébration de Jean-Jacques Henner, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit pas là de sa maison, mais de celle d’un autre peintre, Guillaume Dubufe1.
La restauration de l’édifice s’est attachée à retrouver au mieux et sans les excès de reconstitution auxquels on assiste parfois, l’atmosphère d’une demeure de peintre. Les murs ont retrouvé des couleurs s’approchant au maximum de celles d’origine (ill. 1) certains éléments de décor dûs à Guillaume Dubufe ont été remis en valeur (ill. 2) ; la salle à manger au rez-de-chaussée à gauche du hall d’entrée, où se trouvait naguère l’appartement de l’agent de surveillance, a été rendue au public ; l’ancien ascenseur qui se trouvait au centre du bâtiment et en mutilait les volumes a été remplacé par un autre qui sait se faire…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : Interview de Guy Cogeval, président du Musée d’Orsay

Article suivant dans Musées : Le musée de Montmartre menacé