Réouverture du Musée Granet d’Aix-en-Provence Contenu abonnés


JPEG - 86.9 ko
1. Robert Campin dit le Maître de Flémalle
(actif entre 1406 et 1444)
La Vierge en gloire entre saint Pierre et
saint Augustin, vénérée par un
donateur
, vers 1440
Huile sur panneau - 47 x 31 cm
Aix-en-Provence, Musée Granet
Photo : D. Rykner
Voir l'image dans sa page

Les inaugurations doubles sont à la mode. L’ancien ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, n’avait pas hésité à célébrer officiellement l’ouverture de musées vides, plusieurs semaines voire plusieurs mois avant que le public ne puisse s’y rendre, afin d’avoir son nom inscrit en lettre d’or sur une plaque à l’entrée du bâtiment (notamment à la Galerie des Gobelins ou au Centre des Monuments Nationaux). Le musée Granet, lui aussi, a connu deux inaugurations. La première a eu lieu en 2006 à l’occasion de l’exposition Cézanne (voir l’article) mais il était depuis la fin de celle-ci demeuré quasiment fermé. De nombreuses personnes sont d’ailleurs revenues furieuses d’un séjour dans cette ville croyant pouvoir le visiter.

En juin dernier, la réouverture définitive a enfin permis de découvrir le nouvel agencement des collections. Disons-le d’emblée : la déception est grande. Pourtant, la volonté de montrer beaucoup d’œuvres était louable. L’accrochage est souvent très dense et permet d’admirer les immenses richesses du Musée Granet, ce qui consolera d’une muséographie menée en dépit du bon sens. Passons sur la couleur des murs, souvent trop blancs, parfois rouges mais d’un rouge bien peu pompéïen, bien qu’il tente en vain d’imiter celui en vigueur au XIXe siècle. Passons même sur les éclairages défectueux qui pourront sans doute, on l’espère, être améliorés. Le vrai problème réside dans la disposition désastreuse des tableaux sur les murs.


JPEG - 84.6 ko
2. Aix-en-Provence, Musée Granet
Vue de la salle des nordiques du XVIIe siècle
Photo : D. Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 66.8 ko
3. Attribué à Gian Lorenzo Bernini, dit Le Bernin (1598-1680)
Cheval cabré
Terre cuite dorée
Aix-en-Provence, Musée Granet

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : Réouverture de la Galerie des Gobelins

Article suivant dans Musées : Les Musées et Internet. A propos de la conférence annuelle Communicating the Museum