Rennes lance un appel à souscription pour l’acquisition du fonds Jobbé-Duval


JPEG - 278.8 ko
1. Armand-Félix Jobbé-Duval (1821-1889)
Étude de drapé pour figure masculine assise de dos
Sanguine et pierre noire - 24,4 x 31,8 cm
À acquérir pour 250 € pour le Musée des
Beaux-Arts de Rennes
Photo : MBA de Rennes

1/2/16 - Appel à souscription - Rennes, Musée des Beaux-Arts - Si les appels au mécénat populaire ont tendance à se multiplier, celui que lance le Musée des Beaux-Arts de Rennes aujourd’hui mérite certainement d’être mis à l’honneur. D’abord parce que ce musée est l’un des plus actifs de France, multipliant les expositions et les acquisitions1, ensuite parce que la méthode est originale : il s’agit d’acquérir le fonds d’atelier d’un peintre du XIXe siècle, Armand-Félix Jobbé-Duval, c’est-à-dire 259 dessins, chaque souscripteur pouvant acheter une ou plusieurs feuilles pour le musée, à des prix allant de 50 à 500 € pièce. Au total, la somme à réunir se monte à 50 000 €, 30 000 € pour l’acquisition des dessins eux-même (auprès de la galerie Marty de Cambiaire à Paris), et 20 000 € pour les restaurations légères des papiers et l’édition d’un catalogue2. Les noms des donateurs apparaîtront dans l’inventaire du musée, associés au(x) dessin(s) qu’ils auront donné(s) et ceux-ci bénéficieront, outre les réductions fiscales habituelles (pour un particulier, un don de 100 € ne revient qu’à 34 €), d’avantages en nature3.


JPEG - 148.9 ko
2. Armand-Félix Jobbé-Duval (1821-1889)
Étude de drapé pour homme debout de dos
Pierre noire - 26 x 20,3 cm
À acquérir pour 200 € pour le Musée des
Beaux-Arts de Rennes
Photo : MBA de Rennes
JPEG - 124 ko
3. Armand-Félix Jobbé-Duval (1821-1889)
Étude de drapé pour le parlement de Bretagne
Pierre noire - 31 x 47,5 cm
À acquérir pour 500 € pour le Musée des
Beaux-Arts de Rennes
Photo : MBA de Rennes

JPEG - 324.2 ko
1. Armand-Félix Jobbé-Duval (1821-1889)
Allégorie pour les fleuves, femme couchée et drapé rouge
pour le Tribunal de Commerce

Pierre noire et aquarelle - 47 x 30,4 cm
À acquérir pour 250 € pour le Musée des
Beaux-Arts de Rennes
Photo : MBA de Rennes

S’il naquit à Carhaix, dans le Finistère, Jobbé-Duval est fortement lié à Rennes d’où ses parents étaient originaires. Il fut l’élève de Paul Delaroche et de Charles Gleyre à l’École des Beaux-Arts de Paris et bénéficia de nombreuses commandes pour les églises parisiennes4 (Saint-Séverin, Saint-Sulpice, la Trinité, Saint-Gervais-Saint-Protais...), pour le Tribunal de Commerce de Paris, l’Hôtel de ville de Lyon, la préfecture de Versailles, le parlement de Bretagne à Rennes et beaucoup d’autres bâtiments publics. Le fonds d’atelier reflète toute cette activité ainsi que sa production de tableaux de Salon. Les dessins sont extrêmement variés et dans toutes les techniques, du simple croquis au crayon aux études plus élaborées à l’aquarelle, tandis que leur taille varie de 20 x 26 cm à 41 x 29 cm environ.

Le site de la souscription se trouve ici.


Didier Rykner, lundi 1er février 2016


Notes

1Il attire du même coup de nombreuses donations, dont plusieurs feront l’objet d’articles à venir.

2La date de fin de la souscription a été prolongée à fin juin 2016.

3À partir de 100 €, un livre sur le fonds d’atelier et une invitation à une visite privée des collections le lundi jour de fermeture du musée ; à partir de 200 €, en plus de cela, un laisser-passer pour un an donnant accès au musée ; à partir de 500 €, une invitation à la présentation du fonds de dessins en avant-première lors d’une soirée privée exceptionnelle en présence de la directrice et des conservateurs du musée.

4Ses décors parisiens sont d’ailleurs souvent dans un état pitoyable.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La Danaë d’Orazio Gentileschi acquise par le Getty

Article suivant dans Brèves : Les Amis du Louvre achètent une peinture de l’École de Fontainebleau