Regard sur la sculpture. "Morceaux choisis d’une collection" Contenu abonnés


Paris, galerie Patrice Bellanger, 136, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris. Exposition terminée le 25 octobre 2003.

JPEG - 127.2 ko
1. Johan-Tobias Sergel (1740-1814)
L’enlèvement d’une Sabine
Paris, collection privée
Voir l'image dans sa page

Pour faire écho à l’exposition du Louvre Terres cuites européennes 1740-1840, la galerie Patrice Bellanger, l’une des rares à Paris spécialisée dans la sculpture, présente une sélection d’œuvres provenant d’une collection privée parisienne. Celles-ci ne seront pas dépaysées par le cadre : en effet, toutes sont passées par cette galerie et ont été vendues par Patrice Bellanger au collectionneur. Le galeriste revendique fièrement ses choix dans le catalogue. Il a raison, car l’exposition est remarquable. Elle est composée, essentiellement, de terres cuites françaises des XVIIe et XVIIIe siècle. Mais, malgré la cohérence, certaines exceptions viennent confirmer la règle. On…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Louis Dorigny (1654-1742). Un peintre de la cour française à Vérone

Article suivant dans Expositions : L’esprit créateur - De Pigalle à Canova - Terres cuites européennes de 1740 à 1840