Récentes acquisitions du Nationalmuseum de Stockholm


JPEG - 155.8 ko
1. Pierre-Henri de Valenciennes (1750-1819)
Vue de la campagne romaine près de Subiaco, vers 1782.
Huile sur papier marouflé sur toile - 32,7 x 48,3 cm
Stockholm, Nationalmuseum
Photo : Cecilia Heisser/Nationalmuseum
Voir l'image dans sa page

31/1/17 - Acquisitions - Stockholm, Nationalmuseum - Atmosphère, atmosphère, Pierre-Henri de Valenciennes dans ses conseils à un élève1 encouragea la peinture sur le motif afin de mieux saisir les variations du temps et de la lumière. Lui-même réalisa en plein air de nombreuses esquisses à l’huile sans chercher à idéaliser la nature, et puisa par la suite dans ce répertoire pour composer ses paysages historiques.
C’est une esquisse du maître, une vue de Subiaco peinte en 1782, que le Nationalmuseum de Stockholm a récemment achetée dans une vente de Christie’s à Paris le 14 septembre 2016 (ill. 1), pour 163 500 € (avec les frais, sur une estimation de seulement 25 à 35 000 €).

Comme Valenciennes, Simon Denis cherche à capturer des phénomènes atmosphériques en parcourant la nature italienne. Natif d’Anvers, le peintre séjourna dix ans à Paris avant de partir pour l’Italie en 1786, où il resta toute sa vie, d’abord à Rome, puis à Naples. Deux de ses études à l’huile viennent enrichir les collections du musée suédois. L’une, qui représente prestement la cascade de la grotte de Neptune à Tivoli, a été achetée dans la même vente parisienne de Christie’s (pour 15 000 € avec les frais), l’autre acquise auprès de la galerie Aaron à New York, saisit la lumière traversant un ciel menaçant, au-dessus de la campagne romaine (ill. 2 et 3).


JPEG - 229.6 ko
2. Simon Denis (1755-1812)
La Cascade dans la Grotte de Neptune à Tivoli, vers 1790
Huile sur papier marouflé sur toile - 24,7 x 20 cm
Stockholm, Nationalmuseum
Photo : Cecilia Heisser/Nationalmuseum
Voir l'image dans sa page
JPEG - 218.1 ko
3. Simon Denis (1755-1812)
Etude de la campagne romaine, vers 1800.
Stockholm, Nationalmuseum
Photo : Anna Danielsson/Nationalmuseum
Voir l'image dans sa page

Élève de Valenciennes, Jean-Victor Bertin conçut des paysages italianisants soigneusement composés, mais se rendit en Italie assez tardivement, en 1806-1807. Lui aussi représenta Tivoli, dans un tableau de 1806 (ill. 4), acheté par le musée à la galerie parisienne La Nouvelle Athènes qui vient de consacrer toute une exposition à l’artiste (voir la brève du 19/12/16). Il ne représente ici ni la cascade, ni la grotte, ni le temple, motifs récurrents dans la peinture de l’époque, mais la vue plus modeste d’un ensemble de maisons étagées sur la colline. Les nuances d’ocre, les jeux d’ombre et de lumière renforcent la construction géométrique de la scène. Souvent Bertin réalisait des répliques de ses tableaux et l’on connaît plusieurs versions de cette œuvre, qui annonce par ailleurs les débuts italiens de l’un de ses élèves : Corot.


JPEG - 121.8 ko
4. Jean-Victor Bertin (1767-1842)
Tivoli, vue prise en amont de la
Cascata Vecchi,
1806
Huile sur toile - 41 x 35 cm
Stockholm, Nationalmuseum
Photo : Galerie La Nouvelle Athènes
Voir l'image dans sa page
JPEG - 74.3 ko
5. Hortense Haudebourt-Lescot ( 1784 - 1845)
Jeune femme au carnet de croquis
Huile sur toile - 40 x 32 cm
Stockholm, Nationalmuseum
Photo : Tajan
Voir l'image dans sa page

Pour finir une œuvre d’Hortense Audebourt-Lescot met en scène une jeune femme un carnet de croquis à la main qui pourrait bien appliquer les préceptes de Valenciennes (ill. 5). L’œuvre a été acquise dans une vente de Tajan le 16 décembre 2016 pour la somme très modique de 2600 € (avec les frais). Cette élève de Guillaume Lethière séjourna en Italie entre 1808 et 1816, exposa au Salon dès 1810, et devint le peintre de la duchesse de Berry. Elle peignait des portraits et des scènes de genre comme le Baisement des pieds de saint Pierre.

Le Nationalmuseum actuellement fermé pour rénovation rouvrira ses portes en 2018, il propose en attendant des expositions temporaires, la prochaine sera consacrée au designer Eero Aarnio.


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, mardi 31 janvier 2017


Notes

1Pierre-Henri de Valenciennes, Éléments de perspective pratique à l’usage des artistes, suivis de réflexions et conseils à un élève sur la peinture et particulièrement sur le genre du paysage, 1799.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux dessins offerts au château de Fontainebleau

Article suivant dans Brèves : Précisions sur la restauration des sculptures de la chapelle de Versailles