Réapparition du morceau d’agrément d’Antoine Callet


14/11/07 – Découverte – Antoine Callet – Dans une vente à Anvers lundi 12 novembre, chez Bernaerts, un grand tableau (ill. 1 et 3) était vendu sous une attribution peu crédible à Louis-Jean François Lagrenée. De très nombreux et perspicaces amateurs avaient reconnu le morceau d’agrément d’Antoine Callet, exposé au Salon de 1777, qui était connu jusqu’à aujourd’hui par son esquisse au Musée des Beaux-Arts de Quimper (ill. 2) et dont plusieurs dessins sont conservés (Paris, Ecole Supérieure Nationale des Beaux-Arts1 et New York, Metropolitan Museum2). Le sujet est peu fréquent : Cérès, furieuse de l’enlèvement de sa fille Proserpine par Pluton, menace Jupiter de ravager les moissons.

JPEG - 85.5 ko
1. Antoine Callet (1741-1823)
Jupiter et Cérès, Salon de 1777
Huile sur toile - 220 x 283 cm
Vendue à…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :




Tip A Friend  Envoyer par email
imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un Boilly et un Sablet pour le Louvre ; un Sablet (peut-être) pour le Musée Fesch

Article suivant dans Brèves : Découverte d’un des tableaux de Jordaens pour l’arc de Philippe