Raphaël, Murillo, Pierino da Vinci... Le point sur les interdictions de sortie au Royaume-Uni Contenu abonnés


JPEG - 70.4 ko
1. Raphaël (1483-1520)
Tête d’une muse
Pierre noire - 30,5 x 22,2 cm
Autorisation de sortie du Royaume-Uni accordée
Photo : Christie’s
Voir l'image dans sa page

6/8/10 – Patrimoine – Royaume-Uni – Nous avons à plusieurs reprises déjà parlé du système britannique d’exportation des œuvres d’art. L’interdiction de sortie est beaucoup plus courte qu’en France puisqu’elle ne dure que trois mois, à moins qu’un acheteur britannique ne se manifeste avec la ferme intention d’acquérir l’objet. Le délai global pour lui permettre de réunir les fonds peut alors être allongé de quelques mois1
Cela n’a pas été le cas pour une feuille de Raphaël, Tête d’une Muse, préparatoire au Parnasse des Chambres du Vatican, vendue aux enchères chez Christie’s le 8 décembre 2009 pour la somme de 29 161 250 £ (avec les frais), record mondial pour un dessin. L’autorisation de sortie a été accordée après le 25 mai 2010, date de la fin de la période de trois mois. Compte tenu du prix obtenu par cette œuvre, des faibles moyens des musées britanniques et du fait qu’il sont déjà très riches en dessins de Raphaël, cette nouvelle ne constitue pas à proprement parler une surprise.

Trois interdictions de sortie d’œuvres importantes entrant dans le champ couvert par La Tribune de l’Art sont toujours en cours.
La plus récente concerne une Vierge à l’enfant de Murillo (ill. 2) datant du début des années 1650. Un acheteur potentiel a jusqu’au 18 septembre 2010 pour se faire connaître (délai pouvant être repoussé jusqu’au 18 janvier 2011) et proposer 3 millions de livres, sinon ce tableau pourrait bien quitter le Royaume-Uni. Sachant qu’il a été exposé pendant de nombreuses années dans des musées (Birgmingham City Art Gallery de 1978 à 2002 et surtout National Gallery of Scotland de 2002 à 2008), il est possible qu’il puisse intéresser le Getty Museum qui ne possède d’ailleurs qu’un seul Murillo, la Vision de Saint François de Paule, datant d’une vingtaine d’années plus tard (voir brève du 17/3/04).


JPEG - 45.9 ko
1.…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Bénigne Gagneraux acheté par le Musée de la Révolution Française

Article suivant dans Brèves : Quelques bases de données photographiques