Quelques tableaux lombards du XVIIe en France


Les catalogues d’exposition étant ce qu’ils sont, ils n’ont à offrir aux contributeurs qu’un espace réduit ainsi qu’un nombre de pages et de reproductions limité. Nous aurions souhaité pouvoir l’illustrer l’essai que nous avons consacré aux « Tableaux lombards du XVIIe siècle en France » dans l’ouvrage qui accompagne la belle exposition du musée Fesch (p. 229-239), d’un peu plus d’œuvres récemment attribuées ou l’enrichir de quelques propositions supplémentaires, peut-être parfois un peu audacieuses, afin que puisse réagir la communauté des spécialistes du seicento (quitte à nous démentir !). La Tribune de l’Art nous permet, par sa souplesse éditoriale, ce petit bonus électronique que tout aficionado de la peinture lombarde imprimera et glissera dans son catalogue. Voici donc les images de quelques peintures évoquées dans notre texte sans y être reproduites. Nous profitons ainsi de l’occasion pour rappeler l’existence du groupe de travail hébergé par l’INHA produisant le RETIF, répertoire des tableaux italiens des collections publiques françaises, site recensant actuellement à peu près 14 000 œuvres du XIIIe au XIXe siècle, gisement où nous avons puisé la matière de notre essai, facilement interrogeable par le lien suivant.


JPEG - 156.7 ko
1. Guglielmo Caccia, dit Moncalvo (1568-1625)
L’Annonciation
Huile sur toile - 230 x 156 cm
Alba-la-Romaine, église Saint-André
Photo : INHA

- Guglielmo Caccia dit Moncalvo, L’Annonciation, Alba-la-Romaine, église Saint-André (attr. Gilles Chomer, cf. catalogue p. 236).


JPEG - 172.3 ko
2. Ursula Magdalena Caccia (active au XVIIe siècle)
Sainte Madeleine
Huile sur toile - 101 x 75 cm
Chalon-sur-Saône, Musée Denon
Photo : Musée Denon

- Ursula Magdalena Caccia, Sainte Madeleine, Chalon-sur-Saône, Musée Denon (attr. Jean-Christophe Baudequin, cf. catalogue p. 233).


JPEG - 233.3 ko
3. Attribué à Panfilo Nuvolone (1581-1651)
Nature morte aux fruits
Huile sur toile - 56 x 67 cm
Dijon, Musée Magnin
Photo : D. R.

- Attribué à Panfilo Nuvolone, Nature morte, Dijon, Musée Magnin (attr. Pierre Curie, cf. catalogue p. 234-235).


JPEG - 50.1 ko
4. Maître du San Sebastiano Monti
(actif à Milan entre 1620 et 1640 environ)
Le Christ de dérision
Huile sur toile - 124 x 104 cm
Châteaugay, église Sainte-Madeleine
Photo : Ministère de la Culture, médiathèque
de l’architecture et du patrimoine

- Attribué au Maître du San Sebastiano Monti (précédemment à Melchiore Gherardini), Le Christ de dérision, Chateaugay, église Sainte-Madeleine (attr. Francesco Frangi, cf. catalogue p. 236 où il est encore attribué à Melchiore Gherardini).


JPEG - 88.6 ko
5. Attribué à Giovanni Domenico Porta (1722-1780)
Martyr de saint Barthélémy
Huile sur toile - 228 x 155 cm
Formentin, église Saint-Martin
Photo : Ministère de la Culture, médiathèque
de l’architecture et du patrimoine

- Attribué à Ferdinando Porta, Martyr de saint Barthélémy, Formentin, église Saint-Martin (attr. Pierre Rosenberg, cf. catalogue p. 236-237).


JPEG - 46.9 ko
6. Francesco Cairo (1607-1665)
Sainte Madeleine pénitente
Huile sur toile - 125 x 102 cm
La Rochelle, Musée des Beaux-Arts
Photo : Musées d’Art et d’Histoire de La Rochelle

- Attribué à Francesco Cairo, Sainte Madeleine pénitente, La Rochelle, Musée des Beaux-Arts (attr. Francesco Frangi, cf. cataogue p. 238).


JPEG - 32.3 ko
7. Attribué à Carlo Ceresa (1609-1679)
Portrait de femme
Huile sur toile - 103 x 81,5 cm
Chambéry, Musée des Beaux-Arts
Photo : Musées de la Ville de Chambéry

- Attribué à Carlo Ceresa, Portrait de femme, Chambéry, Musée des Beaux-Arts (attr. Éric Pagliano, cf catalogue p. 237).


Pierre Curie et Nathalie Volle, mardi 5 août 2014





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Découvertes : Un nouveau tableau de Frère Luc dans une église française

Article suivant dans Découvertes : Une exposition Francisco Pacheco à Séville et un nouveau tableau de Velázquez pour son musée