Contenu abonnés

Quelques objets en vente à Paris au mois de juin

9/6/22 - Marché de l’art - Paris - Scandé par plusieurs ventes prestigieuses, ce mois de juin semble d’une richesse inédite pour le marché de l’art français, notamment dans le domaine des peintures anciennes sur lequel nous reviendrons très bientôt. Quelques semaines avant les deux foires internationales de Bruxelles (BRAFA) et de Maastricht (TEFAF), meubles, sculptures et objets d’art s’apprêtent également à changer de mains dans les salles de ventes parisiennes et franciliennes et leur profusion nous interdit de pouvoir nous y arrêter en détail. Retenons cependant quelques pièces remarquables : dès demain, Beaussant-Lefèvre et Associés proposent ainsi une opulente commode à vantaux latéraux dont la marqueterie est rehaussée de bronzes ciselés et (re)dorés tout aussi spectaculaires. Le meuble (ill. 1) porte l’estampille de Mathieu Criaerd, célèbre fournisseur de l’ébéniste Gaudreaus comme du marchand-mercier Hébert, son riche décor de bronzes évoquant en effet les livraisons de Gaudreaus pour le Garde-Meuble de la Couronne.


1. Mathieu Criaerd (1689-1776)
Commode à vantaux latéraux, vers 1730-1740
Placage de satiné et de bois de violette, bronzes ciselés et dorés,
dessus de marbre brèche d’Alep - 91,5 x 176 x 67,5 cm
Vente Beaussant-Lefèvre et Associés, hôtel Drouot le 10 juin 2022
Photo : Beaussant-Lefèvre et Associés
Voir l´image dans sa page

Cette commode estampillé Criaerd possède une sœur jumelle à la Wallace Collection de Londres, actuellement attribuée à Bernard II van Risen Burgh, mais ces deux meubles mériteraient d’être rapprochés afin de mieux les comprendre. Lot vedette de la vente, inédit sur le marché, il devrait assurément séduire, tout comme les sièges répartis entre les lots 352 et 353 qui proviennent tous de l’hôtel particulier parisien de Beaumarchais, près de la Bastille, avant de passer jusqu’à aujourd’hui dans sa descendance.

2. Angelo de Rossi (1671-1715)
L’Adoration des bergers, 1711
Terre cuite - 54 x…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.